Covid-19 : la vaccination étendue aux jeunes de 25 ans et plus

C’est officiel, les jeunes de 25 ans et plus sont désormais éligibles au vaccin. Les citoyens peuvent se faire vacciner dans n’importe quel centre, abstraction faite des conditions liées à leur adresse et leur lieu de résidence. En outre, les effets des mesures de restriction décidées récemment seront palpables dans deux semaines.

Le ministère de la Santé vient d’annoncer deux bonnes nouvelles. D’abord, la campagne nationale de vaccination vient d’être élargie aux jeunes de 25 ans et plus. Ensuite, pour se faire vacciner, les citoyens peuvent se rendre au centre de vaccination le plus proche sans prendre en compte les conditions liées à l’adresse et au lieu de résidence. Une troisième bonne nouvelle a été annoncée plus tôt, le Maroc venait de recevoir, dans le cadre du programme Covax, un lot du vaccin unidose produit par l’américain Johnson & Johnson. Deux centres de vaccination mobiles ont été installés en conséquence à Casablanca.  Le ministère rappelle également que les centres de vaccination sont ouverts tous les jours jusqu’à 20h00, afin de permettre aux fonctionnaires, employés et autres catégories ayant des empêchements d’ordre professionnel d’en bénéficier.

A noter qu’un total de 2.205 nouveaux cas d’infection et 2.823 guérisons ont été enregistrés au Maroc au cours des dernières 24 heures.

Le nombre de primo-vaccinés est de 12.061.160, alors que celui des personnes complètement vaccinées (1ère et 2ème doses) s’élève à 9.864.912.

Le nouveau bilan porte à 581.477 le nombre total des contaminations depuis le premier cas signalé au Maroc en mars 2020. Le nombre des personnes rétablies est passé à 546.426, soit un taux de guérison de 94%. Quant aux décès, leur nombre total est passé à 9.611 (létalité 1,7%), avec 22 nouveaux cas enregistrés. Les cas actifs sont au nombre de 25.440, tandis que les cas sévères ou critiques ont atteint 734, dont 25 placés sous intubation.

Par ailleurs, les récentes mesures préventives annoncées par le gouvernement pour lutter contre la pandémie du coronavirus (Covid-19) porteront leurs fruits dans deux semaines, a indiqué le coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique au ministère de la Santé, Mouad Mrabet, soulignant que le système national de santé est toujours résilient face à la rechute épidémiologique actuelle.

M. Mrabet, qui était l’invité, lundi, de l’émission matinale de la Radio d’information marocaine (RIM RADIO), a estimé que le gouvernement sera appelé de prendre des mesures plus strictes si la situation continue de s’aggraver en raison du non-respect de la part des citoyennes et citoyens des mesures de prévention, notant que le Maroc fait face à une nouvelle vague de propagation du SARS-CoV-2, qui en est à sa cinquième semaine.
Le responsable a averti que la propagation rapide du virus risque de compromettre tous les progrès réalisés par le Maroc en matière de lutte contre la pandémie, expliquant que le nombre quotidien des cas s’élève désormais à « 4.000 avec plus de 100 nouveaux cas par jour en réanimation et les services de soins intensifs, alors que le nombre de décès atteint 20 cas quotidiennement ».

Parmi les indicateurs importants de cette rechute figure la recrudescence des cas critiques, notamment à Casablanca et Marrakech, a-t-il relevé, appelant à ce titre les citoyens à poursuivre leur plein engagement et le strict respect de toutes les mesures de prévention annoncées, y compris la distanciation physique, les règles générales d’hygiène et le port correct du masque sanitaire.
S’agissant de la campagne de vaccination, M. Mrabet a affirmé qu’elle se poursuit à un rythme régulier, notamment après la décision du ministère de la Santé de maintenir les centres de vaccination ouverts jusqu’à 20H, 7j/7, appelant les citoyens à respecter les dates de la vaccination et de ne pas tenir compte des fausses informations véhiculées dans les réseaux sociaux et visant à remettre en cause l’efficacité des vaccins.

Il a ensuite expliqué que les mesures barrières sont un ensemble de dispositions individuelles ou collectives qui freinent la propagation du virus et qui se manifestent par le port correct du masque sanitaire, le lavage des mains avec de l’eau et du savon, l’utilisation des désinfectants à base d’alcool et l’observation de la distanciation physique.
M. Mrabet a en outre exhorté les citoyens présentant certains symptômes tels que la fièvre, la toux, la fatigue et les douleurs musculaires, entre autres, à s’abstenir de se rendre au travail pour éviter la contamination entre collègues, à respecter le confinement individuel et à se rendre au centre de santé le plus proche pour effectuer les examens nécessaires.