Caméras

Equiper les grandes villes de systèmes de vidéosurveillance est désormais une nécessité pour la sécurité dans tous ses sens. Selon des experts français, le taux d’élucidation des crimes et délits commis sur la voie publique peut être multiplié par deux dans les villes protégées par des caméras. Imaginons un peu des centaines de caméras plantées un peu partout dans les grandes artères et autres rond-points, dans les allées bondées par les passants, etc. Rien que pour la circulation qui devient de plus en plus anarchique, avec l’effet persuasif, après la généralisation d’usage des caméras, les résultats seront très probants. Les images centralisées vers la Préfecture de police ou tout autre poste central permettraient d’identifier rapidement les véhicules commettant des infractions, comme c’est le cas fréquemment à Casablanca quand il n’y a pas d’agent de circulation.

Et s’il est une obligation pour un maire d’équiper sa ville de caméras, il faudrait aussi que les citoyens contribuent à la réussite de cette initiative. Les commerçants et tous les propriétaires de boutiques devraient s’équiper de caméras. Il va sans dire que ces dernières dissuaderont non seulement certains voyous de passer à l’acte, mais elles permettront aussi de déceler nombre de délits imaginaires, où il s’avère que c’est le plaignant qui a fracassé ou brûlé sa voiture ou vidé son compte en banque avec sa carte soi-disant volée… En tout cas, cela facilitera énormément le travail des autorités compétentes. Condamnée à travailler en sous-effectifs, notre police a vraiment besoin de cet outil qui peut faire des miracles lorsqu’il est intégré intelligemment dans la chaîne de sécurité.