Relation candidats/entreprises : Et si vous matchez vos valeurs ?

Rekrute a mis en place une solution de recrutement pour mieux répondre aux attentes post-Covid des candidats, en quête de sens et de bonheur au travail. Son objectif est de définir l’adéquation culturelle optimale entre le candidat et l’entreprise.

Les erreurs de casting sont légion. Pour un candidat, faire ses pas dans une grande entreprise ne garantit pas forcément une intégration réussie et vice versa embaucher un bon potentiel pour une entreprise n’est pas synonyme de réussite. Car, qu’on se le dise, sans quête de sens et d’environnement de travail adéquat, la sauce peut ne pas prendre. En plus, avec un chômage en évolution et une crise sanitaire qui a bouleversé le marché de l’emploi, les entreprises peinent à recruter. Ajoutez à cela le phénomène de la grande démission et le télétravail, ces nouvelles réalités risquent de s’imposer au point de nuire à la capacité des employeurs d’évaluer le bien-être de leurs employés. Une problématique qui a poussé Rekrute, le leader du e-recrutement au Maroc, à mettre en place son nouveau label intitulé «Feel Good», destiné aux entreprises qui se préoccupent du bien-être des candidats avant même leur intégration au sein de leur structure. Pour cela, le spécialiste du e-recrutement a mis en place une solution technologique basée sur l’intelligence artificielle qui permet de mieux répondre aux attentes post-Covid des candidats, en quête de sens et de bonheur au travail, de définir l’adéquation culturelle optimale entre le candidat et l’entreprise, et ainsi de valoriser la relation des candidats.

Choisir l’entreprise en fonction de ses valeurs

«Globalement, le marché de travail est en pleine mutation avec un nouveau modèle d’organisation du travail. On constate une perte d’attractivité de l’emploi au Maroc induit principalement par la mondialisation, l’obsolescence technologique et l’absence d’une culture du bien-être au sein des entreprises marocaines. Nous avons d’un côté des candidats en quête de sens et de bonheur au travail, qui refusent désormais de travailler dans des entreprises avec lesquelles ils ne partagent pas les mêmes valeurs et de l’autre côté des recruteurs qui ont compris que le monde a changé, qu’elles ne peuvent plus se permettre de perdre des candidats», explique Philippe Montant, DG de Rekrute. Avec la technologie Feel Good, les candidats peuvent ainsi sur Rekrute définir leurs valeurs et découvrir la culture d’entreprise idéale pour eux. Mais plus encore, ils peuvent savoir en un clic vers quelles entreprises se tourner pour être heureux et épanouis naturellement. Les entreprises peuvent quant à elles identifier simplement leurs «talents» de demain après avoir modélisé leur culture d’entreprise. Et cela se passe dès le postulage à l’annonce, ou même avant, en accédant à la page dédiée «Les entreprises Feel Good» où ils peuvent retrouver, par matching décroissant, les entreprises labellisées avec lesquelles ils vont le mieux matcher sur les valeurs. Pour les entreprises, Rekrute.com envoie des recommandations de profils basées sur leur score Matching 4K.

Des recommandations portent notamment sur le score et le rapport “Feel Good” qui détaille les valeurs clés du candidat, ce qui permettra à l’entreprise d’opter pour son recrutement ou pas. Le matching s’appuie également sur deux scores, le Kapacity Revealer, qui indique la correspondance du candidat avec les compétences non techniques attendues pour le poste, et le rapport complet du candidat, ainsi que le Fine Tune Pro, qui mesure la correspondance professionnelle avec les compétences, les expériences et les données démographiques demandées.

La méthode d’évaluation s’appuie sur les travaux de chercheurs américains K. Cameron et R. Quinn au début des années 80, qui définissent quatre types de culture d’entreprise : la coopération (centrée sur l’humain), l’organisation (centrée sur les processus), l’innovation (centrée sur l’innovation) et la compétition (centrée sur la performance) ainsi que 10 valeurs universelles concernant les candidats. Pour rappel, 28 entreprises ont reçu le label «Feel Good», une opportunité pour reconnaître leurs efforts en matière de bien-être des collaborateurs et pourquoi pas affiner davantage leur communication auprès de leur cible.

A terme, le spécialiste du e-recrutement compte attirer 500 entreprises.

Avis : Philippe Montant, DG de Rekrute

Le label permet aux entreprises de reconnaître leurs efforts en matière de bien-être

La pandémie a tout bonnement bousculé toutes nos habitudes et nos rapports aux autres. Avec le télétravail, le chômage partiel, la distanciation physique et sociale, les précautions dans les bureaux…, tous ces facteurs et bien d’autres ont laissé des traces sur le moral et l’état psychologique des individus. Et par conséquent, cela a rendu difficile de maintenir bon nombre des variables qui composent la culture d’entreprise. Ce qui n’a pas empêché certaines entreprises à maintenir le lien, à adopter une approche plus flexible, un style de management plus participatif, en vue de mobiliser l’intelligence collective et par conséquent favoriser le bien-être des collaborateurs.

Ce label est venu à point nommé pour reconnaître les efforts des équipes RH sur la question du bien-être. Certaines entreprises font de belles choses en la matière sans pour autant communiquer sur le sujet ou donner un peu plus d’importance.

Notre solution permet justement aux entreprises de connaître leurs forces et surtout être à la recherche de «talents» prêts à se développer dans le poste, mais surtout de collaborateurs engagés et performants, et donc en phase avec leur vision sur le long terme, mais plus encore, avec leur culture.

Pareillement, les candidats pourront également matcher leurs valeurs avec celle des entreprises et pourquoi pas faire le bon choix pour intégrer l’entreprise où ils se sentiront le mieux.
Cette adéquation culturelle permet notamment d’atténuer les erreurs de recrutement.