Période post-Covid : Une opportunité pour repenser son orientation professionnelle ?

Mieux appréhender et construire son parcours professionnel est désormais une exigence mais aussi un état d’esprit. Le nombre important de webinaires et interventions d’experts sur le sujet de la reconversion et le sens du travail a fait découvrir aux personnes que la reconversion professionnelle est possible et accessible pour tous.

Les parcours professionnels des individus en entreprise n’apparaissent pas parfois comme un long fleuve tranquille. Sous l’effet de la montée en masse du chômage et des mutations qui ont transformé l’organisation des entreprises sur le plan technologique notamment poussent souvent les individus à changer de cap, parfois même de métier. Avec l’arrivée de la crise sanitaire qui a frappé de plein fouet l’emploi dans des secteurs spécifiques, où la reconversion n’était pas une pratique culturelle, nous avons assisté à une vague de demandes de reconversion, parfois même forcées. Les individus touchés se sont trouvés face à une réalité dictée par le contexte sanitaire et économique où il n’y a plus d’emplois dans leur domaine d’expertise. «Chercher sa voie demeure un exercice difficile, une gageure. Il faut parfois attendre la fin d’une carrière pour se rendre compte que ce n’était pas ce qu’il fallait faire», souligne Meriem Filali, coach professionnelle. Mieux appréhender et construire son parcours professionnel est désormais une exigence mais aussi un état d’esprit. Toujours est-il qu’il est toujours possible de se faire accompagner pour trouver sa voie.

Cependant, si on connaît généralement bien les diplômes, les parcours professionnels et les compétences des personnes, on connaît généralement beaucoup moins bien leur profil motivationnel. Aujourd’hui, il existe des outils qui permettent aux professionnels d’accompagner les personnes dans l’élaboration de projets professionnels qui prennent en compte leurs intérêts et motivations clés.

Pour beaucoup de spécialistes du développement personnel et de l’accompagnement de carrière, c’’est une culture de l’autonomie et de la confiance qu’il faudra absolument construire si l’on veut que les pratiques de l’accompagnement réussissent, quelles qu’en soient les voies retenues (coaching, Assessment center, identification des intérêts professionnels, connaissance des ressorts de motivation …).

«Cette phase est marquée souvent par la peur du vide, un stress important et une pression de l’entourage social. En ces moments, un inconfort émotionnel amplifie les doutes et l’incertitude de l’avenir et empêche la réflexion dans la recherche du futur professionnel. S’ajoute à ce sentiment le manque de moyens qui accentue le sentiment de perte», poursuit la coach.

L’orientation peut devenir un choix, un projet de gestion de carrière et non une fatalité

Faudrait-il un déclic pour cela ? Une orientation professionnelle ou une reconversion se déclenche souvent suite à un déclic. Ce dernier est lié à une perte de sens dans 3 dimensions :
perte de la direction et de vision dans le travail, perte d’écho et de résonance positive en soi et perte de ressenti du plaisir dans le travail.

Aujourd’hui, l’éloignement et la distanciation des individus de leur environnement professionnel ont provoqué ce déclic. Il mène l’individu à une introspection, à un processus de réflexion identitaire et un questionnement profond sur soi, sur ses choix d’orientations professionnelles précédents et aussi sur son avenir professionnel. C’est un passage obligé qui s’accompagne par une ouverture mentale aux possibilités de reconversion, cette fois-ci volontaire. Un processus culturellement nouveau au Maroc.

Cette ouverture mentale, soutenue par le nombre important de webinaires et interventions d’experts sur le sujet de la reconversion et le sens du travail, a fait découvrir aux personnes que la reconversion professionnelle est possible et accessible pour tous. Et qu’avec un accompagnement d’un coach professionnel spécialisé dans la question de l’évolution professionnelle et la gestion de carrière, ce vœu devient projet professionnel et personnel structuré et réalisable.

Pour Meriem Filali, «collaborateurs et entreprises, chacun dans son périmètre d’actions, a gagné avec ce changement, en agilité face à la complexité de l’environnement économique, social et culturel. Et la reconversion professionnelle fait partie de cette agilité, à l’intérieure de l’organisation ou en projet individuel, car elle nous invite à un monde professionnel prédisposé à la reconversion et à la transformation des individus et des organisations à tout moment». Désormais, nous assistons à une ouverture mentale et culturelle, individuelle et collective, vers une autre façon d’appréhender l’orientation professionnelle, elle devient un choix, un projet de gestion de carrière et non une fatalité.