L’immersive learning fait son chemin

Contenus de plus en plus qualitatifs, casques de plus en plus accessibles financièrement, technologie de plus en plus perfectionnée…, l’immersive learning investit de plus en plus le domaine de la formation.
La technologie constitue une plus-value pour le renforcement des compétences.

Avec la réalité virtuelle ou l’immersive learning, la formation prend une nouvelle dimension. Depuis quelques années, cette technologie est plus accessible et permet de toucher plus d’activités autres que les métiers techniques.

Contenus de plus en plus qualitatifs, casques de plus en plus accessibles financièrement, technologie de plus en plus perfectionnée : tout est réuni pour séduire de plus en plus des entreprises en quête de nouveaux formats de formations.

Il faut souligner que son essor reste encore timide au Maroc. L’industrie automobile ou aéronautique ont été parmi les premiers à l’employer, mais depuis plus de trois ans environ la technologie est devenue accessible en termes d’investissement et de déploiement. Lydec par exemple déploie la réalité virtuelle depuis 2018 avec un module en réalité virtuelle sur la consignation électrique pour mieux entraîner et sensibiliser ses employés aux risques liés aux opérations de consignations en basse et haute tension.

Des marques d’intérêt ont été également manifestées par des groupes comme la Royal Air Maroc (RAM), l’Office chérifien des phosphates (OCP) ou Colas. Le fait d’avoir maintenant accès à un catalogue d’exercices déjà constitué, dont les consignes sont proposées en français mais aussi en darija va permettre aux entreprises marocaines d’accéder plus rapidement à cette technologie.

Pour Oussama Esmili, DG d’Ideo Factory, «le potentiel est énorme. L’apprentissage par la pratique et la logique d’essais/erreurs reste le meilleur moyen d’acquérir des compétences».

L’immersive Learning est très connu pour son application dans le domaine de l’hygiène, sécurité, environnement, pour le contrôle des aspects liés aux risques professionnels au sein de l’entreprise, mais intervient de plus en plus dans la formation aux entretiens, à l’avant-vente, à la négociation commerciale, aux métiers de la banque, de l’industrie, de la distribution, des ressources humaines, de la finance…

Expérimenter, pratiquer et évoluer à son propre rythme

D’autant plus que le spécialiste du e-learning s’est entouré d’Immersive Factory, spécialiste européen de la formation en réalité virtuelle. Celui-ci, en plus de disposer d’un catalogue sur étagère de modules prêts à l’emploi dans le domaine du HSE dont il est spécialiste, offre également des modules sur-mesure, conçus et développés pour être adaptés aux environnements de travail de chaque client.

Et les avantages sont nombreux. Pour les entreprises, en matière de formation, la réalité virtuelle va permettre de faire découvrir et de rentrer dans des zones difficiles d’accès, de simuler des tâches difficiles/impossibles à reproduire dans un environnement réel, de créer des dangers pour soi-même et pour les autres, sans risques, d’utiliser virtuellement des équipements et des matériaux coûteux et au final de réduire fortement les coûts de formation. Au delà de l’intérêt pour l’entreprise, cette technologie va permettre aux salariés d’expérimenter et de pratiquer, d’évoluer à leur propre rythme, de s’auto-évaluer, d’apprendre de leurs erreurs et au final de mieux mémoriser et d’améliorer leurs comportements.

Mais pour les formateurs aussi cette technologie est intéressante. Elle permet de pratiquer des enseignements abstraits, de fournir des expériences crédibles, d’enregistrer l’activité des apprenants, de pouvoir revoir, discuter, comprendre, rejouer l’activité, de lancer des scénarios aléatoires ou au contraire de les choisir en fonction de l’apprenant. Au final, cette technologie vient parfaitement compléter les formations en e-learning et enrichir la formation traditionnelle.

L’avenir d’immersive learning est prometteur et ne fait que commencer, d’autant plus que l’introduction du métaverse (monde virtuel) ouvre une nouvelle ère de possibilités et pourquoi pas dans l’univers de la formation.

Le potentiel d’immersive learning est grandissant

Oussama Esmilli, DG d’Ideo Factory

L’immersive learning a connu une évolution technologique avec notamment des contenus de plus en plus qualitatifs et des casques de réalité virtuelle de plus en plus sophistiqués, plus puissants et plus autonomes. Il y a aussi la reconnaissance de ses propres mains qui peuvent être utilisées directement dans les simulations et permettent des opérations encore plus précises.

Ce qui a permis aux entreprises d’accéder à ces technologies et à intégrer l’immersive learning comme outil pédagogique innovant et stimulant pour leurs collaborateurs.

En plus des modules sur-mesure pour entreprises, nous avons également développé avec notre partenaire européen un catalogue de formations avec plus d’une centaine de modules e-learning immersive, allant du domaine de la qualité, hygiène, sécurité et environnement jusqu’aux modules de la vente, la négociation commerciale, les métiers de la banque, l’industrie et bien d’autres.

De plus, la durée du développement du contenu spécifique s’est beaucoup réduite ces dernières années. Il faut compter entre trois à six mois pour faire du sur-mesure.