Les postes qui ont le vent en poupe

Marketing, ressources humaines, logistique… les entreprises étoffent leur organisation.
La disparité des salaires ne s’est pas atténuée en raison de la rareté des profils.

Commercial : le marché toujours demandeur
Technico-commerciaux, prospecteurs, VRP, chargés d’affaires ou de clientèle, chef de produit ou tout simplement directeur commercial, la demande porte sur tous les profils. Cette fonction reste en tête en matière de recrutement.
Profil recherché ? Bac +2 ou plus, bénéficiant d’une expérience de plus de deux ans. Les vendeurs d’élite par exemple se monnaient à prix fort en termes de commissions. z Responsable, directeur marketing : mieux payés que les commerciaux
D’après les spécialistes du recrutement, ils sont mieux lotis en matière de salaire que les commerciaux. Un débutant peut démarrer à 8 000 DH alors qu’un directeur de multinationale peut voir son salaire avoisiner les 30 000 DH et plus. Responsable qualité : 10 000 DH minimum
Ce profil est de plus en plus demandé. Un bon qualiticien démarre à 10 000 DH minimum. Si son rôle consiste grosso modo à définir la politique qualité, fixer les normes, sensibiliser le personnel, traquer les défaillances et corriger les causes de non-qualité, son plus grand défi actuel est d’assurer continuellement une veille réglementaire et normative des produits. Services, industrie, banque et assurance restent les grands employeurs de ces profils.

Cadre, responsable, directeur ressources humaines : spécialisation accrue
C’est une des fonctions qui crée le plus de spécialisations (DRH, responsable formation, recrutement, développement des compétences, développement RH, directeur politique RH, directeur des affaires sociales …). Une meilleure maîtrise de la législation du travail est de plus en plus requise pour occuper certains postes de la fonction mais aussi pour accompagner le changement… Les salaires vont de 10 000 DH pour un RRH à 30 000 DH et beaucoup plus pour un DRH de multinationale.

Chargé de logistique et achat : les Bac + 2 ont leur chance
Ces deux spécialités, souvent regroupées en une seule, prennent du poids en raison de la volonté des entreprises de réduire leurs coûts. Le salaire commence à 7 000 DH pour les sociétés qui ont une forte activité import-export.
Un DUT en gestion logistique et transport ou un BTS transport suffisent pour le statut d’assistant, mais quelques années d’expérience sont nécessaires avant d’accéder au poste de responsable. Une direction de la logistique est généralement confiée aux titulaires d’un diplôme bac + 5 : école d’ingénieurs, DESS logistique ou mastère. L’utilisation des outils informatiques est devenue courante et indispensable.

Responsable production, maintenance : ingénieurs SVP
Des postes où l’on cherche essentiellement des ingénieurs : agronomie, BTP, textile,… les fonctions exprimant le plus de besoins sont celles de la maintenance, la production ou encore la qualité. Ces profils ont d’ailleurs une forte capacité d’adaptation. En fonction du statut et des responsabilités, les salaires débutent à 6 000 DH et peuvent aller au-delà de 30 000 DH pour des directeurs de pôle.

Assistanat de direction : trois langues étrangères !
Cherche jeune femme de 25 à 40 ans, disponible et maîtrisant au moins trois langues étrangères, le profil d’une assistante modèle se limite généralement à ces critères. Les salaires sont disparates selon la taille de l’entreprise. En moyenne, il faut compter entre 5 000 et 7 000 DH pour les débutants et au-delà de 15 000 DH pour les assistants confirmés n