Les netbooks, des machines adaptées aux besoins des utilisateurs nomades

Processeur Intel Atom, Wi-Fi, Bluetooth, webcam intégrée, système audio haute définition : une machine au format réduit mais loin d’être sous-équipée Le prix est relativement abordable : 4 500 à  5 500 DH TTC.

Un nouveau marché informatique est né : c’est celui du mini-PC, connu sous le nom générique de «netbook». Ces mini-ordinateurs portables sont moins encombrants (moins d’un kilo) et dotés de capacités limitées aux besoins élémentaires d’un utilisateur d’ordinateur nomade.

En effet, un netbook tourne avec un processeur Intel Atom, reçoit des connexions Wi-Fi et Bluetooth, dispose d’une webcam intégrée (1,3 mégapixel) et d’un système audio haute définition. «C’est une machine à mi-chemin entre le smartphone et le PC de bureau», explique Mohamed Chraïbi, chef de produit chez le grossiste informatique Top Computer.

En matière de système d’exploitation, ces mini-PC sont généralement proposés avec deux options : Windows XP ou Linux Ubuntu. Côté connectivité, outre le Wi-Fi 802.11g et le Bluetooth 2.0, le netbook est doté de 3 ports USB 2.0, d’un connecteur vidéo VGA, et d’un lecteur de carte SD/SDHC avec un niveau d’autonomie variable selon les marques, et qui peut parfois atteindre six heures.

Cette nouvelle génération est très compétitive par rapport à un ordinateur portable classique. Son avantage se résume en cinq points : elle est petite, légère, pratique, performante et peu chère. Les prix affichés sont compris entre 4 500 et 5 500 DH.

Une machine peu gourmande en énergie

C’est le constructeur taïwanais Asus qui a été le premier sur ce marché avec son EEE PC. La version 901 de ce modèle pèse seulement 1,1 kg. Elle est dotée d’un écran 8,9 pouces et d’une mémoire Solid state drive (SDD) de 12 Go. «Cette technologie permet de stocker des données tout en limitant la consommation d’énergie et en accélérant le temps de démarrage du système d’exploitation (Windows XP)», précise Mohamed Chraïbi.

La réplique des constructeurs (Dell, HP, Lenovo, Toshiba, Fujitsu, Acer…) n’a pas tardé. Tous revendiquent un niveau élevé de qualité et une parfaite adaptabilité aux besoins des utilisateurs.
En dehors de ces paramètres techniques et du prix, l’arrivée de machines low cost dotées de disques durs de moins de 20 Go, mais avec une bonne connectivité, est favorisée par l’évolution des offres de bureaux en ligne, à l’instar de Google Documents et de Windows Live.

Au Maroc, la fièvre du netbook n’en est qu’à ses débuts. Mais le phénomène est déjà une tendance lourde au niveau international. Pour preuve, le cabinet international Gartner Group prévoit que les fabricants de cette nouvelle génération de portables vont écouler 5,2 millions de machines d’ici fin 2008 et 50 millions d’ici à 2012.