Les attitudes à  éviter lorsque l’on prend la parole en public

Rester assis sur l’estrade. Le risque: paraître alors fermé et peu sûr de soi. Laissez place aux mouvements et au dynamisme.
Les bras et jambes croisés. L’image même du repli sur soi. Décroiser permet d’accompagner votre exposé de gestes.
Les mouvements nerveux : se gratter le bras, la tête ou l’oreille, enlever et remettre ses lunettes. Ces petits gestes laissent apparaître votre malaise et votre manque d’assurance.
Le dos tourné au public. Manque d’ouverture ou signe de timidité. L’auditoire peut se désintéresser du discours.
Les yeux baissés. C’est aussi un signe de timidité ou de manque d’assurance. Difficile de captiver l’assistance, donc de convaincre.
Les deux mains dans les poches. Une attitude souvent perçue comme de la nonchalance ou de la domination. Adoptez plutôt une attitude asymétrique : une main dans la poche par exemple, l’autre libre, ponctuant votre discours de gestes souples.