Ils cherchent avant tout de la liberté

Siham En Najbi Ex-DRH – DG du cabinet Brain Capital Investments

L’appellation digital natives concerne toutes les personnes nées avec l’émergence d’internet, nouvelles technologies, des réseaux sociaux, les applications mobile…
Elle concerne les générations X, Y, Z qui sont aujourd’hui les plus présentes au sein de nos entreprises.
Internet s’imprègne davantage dans le quotidien du digital natives, aussi bien dans leur vie personnelle que professionnelle, leur premier réflexe est de chercher l’information sur le net, ils restent constamment connectés aux réseaux sociaux sur leur smart phone ou ordinateur pour s’informer et partager avec leur communauté. Leurs modes de consommation, d’apprentissage, de travail et de divertissement sont orientés vers le digital. Loin de s’éroder une fois en poste, la quête de sens des jeunes les anime tout au long de leur carrière : elle est déterminante dans le choix de l’employeur, dans les missions sur lesquelles ils s’investissent, puis dans la façon dont ils managent. Ils sont plus indépendants et plus enclins à placer leurs valeurs personnelles au-dessus des objectifs de l’entreprise. Ils sont aussi en quête de liberté. On le constate souvent lors des missions de recrutement. Ils renoncent souvent au contrat CDI au profit du CDD ou du contrat free-lance pour pouvoir travailler avec plusieurs partenaires. Ils n’hésitent pas à changer rapidement d’employeur s’ils perdent de leur motivation. Aujourd’hui, l’entreprise a besoin de prendre en considération les attentes de cette génération et mettre en place des politiques ressources humaines et managériales capables de les attirer, les accompagner et les fidéliser.
Bien que les attentes de ces trois générations soient différentes, elles sont toutes à la recherche d’une qualité de vie au quotidien dans leur travail, leur relation managériale /collègues et simplification de la vie; un sens pour ce qu’elles font, car elles ne peuvent pas se mettre au travail sans comprendre, de la flexibilité en termes d’horaire & lieu de travail pour mieux optimiser leur temps et productivité ; de l’autonomie car elles se débrouillent bien pour avoir les informations et cherchent à développer leurs compétences ; de l’apprentissage continue pour progresser professionnellement et enfin une culture d’entreprise qui va les ramener à être confiants, à s’intégrer et à bien vivre leur expérience collaborateur.