Cinq règles à  respecter pour être efficace en équipe

Au niveau individuel, la clé de la responsabilité et de la performance est de prendre conscience de son potentiel et d’avoir la possibilité de l’exploiter. Pour le collectif, je propose de rendre vivants ce que j’appelle «les cinq piliers de la performance en équipe».
Etre responsable. C’est se mettre soi-même en mouvement au service des autres et du collectif.
Etre en communication. Ce qui signifie, tout au long d’un processus, «dire ce que l’on fait» afin d’informer utilement les autres membres de l’équipe et de les sécuriser sur l’avancée des tâches.
Etre intègre. C’est-à-dire «faire ce que l’on dit», honorer sa parole et ses engagements. Cette attitude crée la confiance entre les membres de l’équipe et permet à chacun de se concentrer avec efficacité sur ses propres tâches.
Etre en relation. Ce point se concrétise par la création d’un rapport authentique avec tous les membres de l’équipe, en ayant le courage de partager avec les autres ses doutes et ses faiblesses, mais aussi ses forces et ses points forts.
Etre dans le jeu. Cela veut dire d’abord veiller à ce que les plaintes et les critiques restent dans des limites acceptables et ne viennent pas perturber la communication entre les membres de l’équipe. C’est aussi éviter de favoriser les «triangulaires», attitude qui consiste à parler à un interlocuteur d’un troisième personnage, en son absence, bien sûr, et dans des propos pas forcément sympathiques, ni vrais, ni utiles. C’est ensuite, sans minimiser l’importance des enjeux, favoriser au bon moment le plaisir et l’humour. C’est enfin, à travers des réunions et des prises de parole régulières, savoir tirer le meilleur profit des réussites en dégageant les «clés d’efficience» à partager avec tous. Le dirigeant a vraiment un rôle central pour faire vivre ces cinq piliers, pour les faire respecter et les renforcer.