Changer de métier, ce n’est pas sorcier,à  condition de s’y préparer

Se mettre à  son compte n’est pas la seule voie, on peut aussi saisir les opportunités de la mobilité interne.
Pour réduire les risques d’échec, il est indispensable de faire le point sur ce que l’on veut et procéder à  un bilan de compétences.
La décision concerne aussi la famille, il est donc important d’en discuter.

Le bâtiment, Abdelhamid Mouhandiz n’en connaissait rien il y a quelques années. Et pourtant, ce manager a décidé de sauter le pas. Après plus de 25 ans dans le domaine pharmaceutique, d’abord dans le marketing et la vente, ensuite dans les ressources humaines, il décide de changer de cap pour se lancer dans la promotion immobilière. C’était d’abord une question de passion, ensuite de volonté de se fixer toujours une nouvelle frontière, d’entamer une nouvelle vie.

Ainsi, parfois, il arrive que l’on éprouve le désir de changer de métier. Entre le petit «ras-le-bol» et le «ça suffit !», beaucoup n’hésitent pas à  faire le grand saut. Bien évidemment, il y a ceux qui savent exactement ce qu’ils souhaitent devenir et d’autres, plus nombreux,qui ne veulent plus être comptables ou commerciaux, mais ne savent pas exactement ce qu’ils pourraient devenir. Ils ont souvent une petite idée,un vieux rêve,un poste dans lequel il leur semble qu’ils seraient bien…, mais tout cela reste généralement flou. Donc, prudence ! Un changement de métier est un acte important qui doit être préparé avec soin et tout candidat doit passer par plusieurs étapes importantes.

Les risques font partie des règles du jeu
Pour Jamal Amrani, DG du cabinet Jadh, «un seul métier toute sa vie, c’est bien fini. Aujourd’ hui, une carrière de cadre doit être faite de jobs multiples dans des entreprises différentes». Mais il ne faut pas que le chan- Changer de métier, ce n’est pas sorcier, à  condition de s’y préparer va servir de boussole dans la carte topographique du monde professionnel. Il va les aider à  déterminer non seulement ce qu’ils savent faire mais également ce qu’ils aiment faire.

Ce qui donne des premières indications sur le type de métier pour lequel on est fait et ce qu’on pourrait faire si l’on avait le choix. Il est évident aussi que tout changement comporte des risques d’échec professionnel, sans compter les répercussions sur la vie privée : organisation familiale pas forcément modulable, baisse des revenus, changement du lieu de résidence… Selon Redouane Tazi, partner account manager chez Microsoft Maroc, «le risque fait partie des règles du jeu, il est stimulant ».

A ce propos, Jamal Amrani ajoute que «toute reconversion ou changement dans un parcours requiert beaucoup d’énergie gement soit subi. En effet, la meilleure attitude, celle qui offre le plus de chances de réussite, consiste à  être acteur de sa propre carrière. C’est pourquoi se remettre en question au bout de quelques années de carrière et faire le point sur ce que l’on a acquis et sur les compétences développées dans les différentes fonctions occupées est indispensable pour qui veut avoir une emprise sur son avenir professionnel.

Sans forcément déboucher sur un changement de poste, ce bilan de compétence permet de mieux se situer. Quand on a l’impression de subir sa carrière, le bilan permet de reprendre la main. Il réapprend à  exprimer des envies professionnelles, redonne un sens à  la motivation, permet d’envisager un avenir professionnel meilleur. Pour tous les indécis, le bilan et de volonté. C’est une question d’engagement personnel».

Les nouveaux métiers ou les créations de postes dans d’autres entreprises, des opportunités à  saisir
Autre étape importante : la formation. Quand on souhaite un changement de cap, difficile de s’en dispenser. «Généralement, un projet de reconversion est accompagné d’un plan de formation», souligne M. Amrani. C’est dire qu’il convient d’abord de bien cerner le nouveau métier que l’on désire exercer, ses atouts et ses contraintes, souligne en substance Abdelhamid Mouhandiz qui a fait le choix de la promotion immobilière. Dernière étape importante : conquérir le job. Beaucoup de ceux qui changent de métier créent en fait leur propre structure.

Mais ce n’est pas la seule option. Dans certains cas, il faut savoir viser les nouveaux métiers, des niches o๠on ne risque pas d’être écrasé par des concurrents aguerris, à  moins d’avoir des compétences qui peuvent faire la différence très vite. Conseiller en téléphonie mobile, webmaster, conseiller on line…, de nombreux métiers se créent qui ne font pas souvent appel à  une expérience dans le domaine. Les passionnés y sont accueillis à  bras ouverts. Il faut savoir aussi repérer les créations de postes.

On guette les offres d’emploi, les entreprises qui communiquent via la presse sur leurs projets d’expansion. Il s’agit en quelque sorte de mettre en place un système de veille personnel ou s’appuyer pour cela sur un réseau. Parfois, l’opportunité peut venir de l’entreprise elle-même, mais il y a davantage de possibilités dans les structures de taille importante que dans une PME.

L’essentiel est de prendre conscience que changer de métier en interne est plus facile que changer à  la fois de métier et d’entreprise : vous connaissez l’entreprise et l’entreprise vous connaà®t. Dans ces conditions, la migration se fait juste d’une fonction à  une autre ou d’un service à  un autre.

Pour un manager de bon niveau, les problèmes d’adaptation sont réduits à  leur minimum quand bien même une préparation est nécessaire. Mais les contraintes au changement sont nombreuses, surtout quand il faut reprendre à  zéro. La reconversion est aussi une décision à  prendre en famille, ne serait-ce que pour rassurer les uns et les autres.

Pistes
Le guide de votre parcours professionnel

Le guide de votre parcours professionnel» permet aux lecteurs d’identifier les clés de l’épanouissement et de construire leur projet professionnel suivant leur personnalité, leurs compétences et leurs aspirations. A travers des pistes d’action, l’auteur aide à  élaborer un plan de progression personnel pour développer le potentiel de la personne et mettre en avant ses atouts.

Bien se connaà®tre, apprendre à  se vendre, savoir se former, développer et entretenir son réseau, être sûr de soi… telles sont quelques-unes des 7 étapes qui mèneront au succès !

Lecture
Se reconvertir :mode d’emploi

«Changer de vie» est un guide pratique de la reconversion professionnelle. On y trouve toutes les informations utiles pour faire le point sur ses envies de changement, tester son projet et sa motivation, se renseigner sur les congés offerts aux salariés et les différentes formations, s’organiser en terme de financement…

De nombreux portraits d’hommes et de femmes qui ont déjà  franchi le cap – propriétaire de gà®te, menuisier, vigneron, restaurateur, fleuriste, voyageur au long cours, libraire, prof, journaliste… – illustrent l’ouvrage. «Changer de vie» vous aidera à  trouver votre voie. Dans le sillage de ceux qui ont sauté le pas, vous puiserez les idées et l’énergie pour réussir votre nouvelle vie