Marché automobile : encore du retard à l’allumage !

Les ventes n’arrivent pas à trouver le chemin de la croissance après un exercice 2019 baissier. Les nouvelles immatriculations en baisse de 1,15% au terme du mois de janvier. Le VUL renvoie de bons signaux avec une croissance de 26%. Dacia, Renault, Hyundai, Peugeot et Volkswagen… le top 5.

Démarrage raté pour le marché automobile. Après la contre-performance de l’année 2019 (-6,5% par rapport à 2018), le secteur aborde l’année 2020 sur une note négative. C’est ce que laissent paraître les chiffres de l’Association des importateurs de véhicules automobiles au Maroc (AIVAM). A fin janvier, le marché des voitures neuves a enregistré un recul de 1,15% par rapport au même mois de 2019, avec 12 504 véhicules écoulés contre 12 649 immatriculations un an plus tôt. C’est la deuxième année consécutive que les concessionnaires mettent du retard à l’allumage. En janvier 2019, les ventes ont dévissé de plus de 7% !
Dans le détail, c’est le marché des véhicules particuliers (VP) qui a plombé le business à l’issue du mois de janvier, avec un repli des nouvelles immatriculations de 3,61% et 11 189 unités vendues, contre 11 608 unités à fin janvier 2019.

De son côté, le marché des véhicules utilitaires légers (VUL) continue de renvoyer de bons signaux. A fin janvier, le segment affiche 1 315 nouvelles immatriculations, contre 1 041 unités un an plus tôt, soit une croissance remarquable de 26,32%.

Par marque, Dacia continue de dominer le marché avec une part de 30,34%. Elle est suivie de sa consœur Renault qui concentre plus de 14% de part de marché grâce à 1638 véhicules vendus ( 400 de plus qu’en janvier 2019). En dehors des deux marques françaises qui ne lâchent pas prise, le classement change légèrement dans le reste du top 5. Hyundai qui fait 8,3% de part de marché campe désormais sur la 3e marche du podium après en avoir délogé Peugeot (part de marché de 6,85%). La marque au lion est suivie par Volkswagen qui vend pratiquement le même volume que Peugeot et se retrouve avec une part de 6,84% des ventes globales de janvier.

Le premium se porte largement mieux en ce début d’année

Mercedes est sur la première marche du podium du segment du luxe avec 223 exemplaires écoulés, soit une hausse de 40,25% des ventes en glissement annuel et une PDM de 2% ! BMW a débuté l’année d’un bon pied grâce à 212 nouvelles immatriculations, soit 4,43% de croissance, et 1,89% de part de marché. Audi, qui sort du rouge, est arrivée à commercialiser 170 exemplaires, soit 48 de plus qu’en janvier 2019 (+ 39,34%). Jeep affiche 158 immatriculations, ce qui représente une croissance de 28,46% avec à la clé 35 exemplaires de plus qu’en janvier 2019. Land Rover a réalisé un bon départ aussi. La marque british a enregistré au compteur 126 unités, en croissance d’environ 6%. Elle est suivie de Volvo (la marque suédoise avait signé l’unique performance positive du Top 10 premium (+0,68%) en 2019). Scandinavian Auto Maroc a pu écouler 76 exemplaires, en hausse d’environ 50% qu’en janvier 2019.

Alfa Romeo a écoulé 41 exemplaires, contre 54 un an plus tôt (-24,07%). Jaguar a également connu un mois de janvier plus clément en 2019. Ses ventes s’établissent à 27 exemplaires (5 ventes de moins par rapport à 2019). Enfin, Porsche arrive à la neuvième place du classement avec 16 ventes (en progrès de 60%) par rapport à janvier 2019. DS ferme le top 10 grâce à 14 unités vendues, en baisse de 39,13%.