Auto-Expo 2016 : Un grand succès escompté pour la nouvelle A4

La marque va rattraper le retard affiché au 1er trimestre, avec une baisse du volume de 7%, grâce au lancement de la A4 et à l’effet année pleine des ventes de la A6, 2 litres.

D’année en année, les constructeurs automobiles à travers le monde, innovent, répondent aux exigences, s’adaptent aux évolutions, satisfont les plaisirs et essayent de se démarquer dans un secteur où l’innovation reste la principale arme de bataille. Au Maroc, une certaine catégorie de clientèle est devenue plus exigeante et prête même une attention particulière aux véhicules, voire même aux petits détails. Et s’il y a bien une marque qui satisfait tous les goûts, même les plus capricieux, c’est bien la Audi. En effet, le concessionnaire a mis sur le marché de nouveaux véhicules. D’ailleurs, à l’occasion de la grand-messe Auto Expo, il va lancer la commercialisation de la nouvelle A4. «Elle arrive pour la 1ère fois sur le marché marocain, sachant qu’elle vient d’être lancée en Europe», souligne Mehdi Laghzaoui, directeur de la marque Audi au Maroc. Le véhicule en question sera disponible au début en 2 litres TDI, avec 150 chevaux et sera équipé d’une boîte de vitesses automatique à double embrayage avec 7 rapports. En plus, il sera doté d’un pack spécial incluant les xénons, les sièges en cuir et simili cuir… A partir de 419 000 DH, la A4 est disponible en 3 finitions : entrée de gamme ou premium, finition sportive et la S line ou la full option. Il faut dire qu’en plus du prestige de rouler en Audi, la A4 est l’un des modèles haut de gamme les plus accessibles sur le marché, au plus grand bonheur des passionnés de la marque, des fidèles et de tout nouveau client à la conquête de la fiabilité et la robustesse. C’est même la voiture parfaite pour le cadre supérieur. Aussi, l’une des particularités de la marque, c’est qu’elle perd très peu, voire pas du tout, sa valeur au moment de sa revente sur le marché de l’occasion. «Elle dispose même de la meilleure valeur de revente sur le marché de la seconde main», assure M.Laghzaoui. C’est normal quand on sait que la fiabilité et la robustesse de la marque font parler d’elle sans peine.

Audi-A4

«Cette voiture reste la grande nouveauté du salon. Toutefois, nous avons lancé il y a quelques mois déjà le nouveau Q7 exclusivement en version 3 litres TDI», ajoute M. Laghzaoui. C’est une nouvelle génération qui redéfinit les standards des SUV premium. En effet, il s’agit d’un SUV avec un moteur V6, qui existe en 7 places contre 5 pour la version précédente et à un prix qui commence à 678 000 DH. Ce bolide dispose d’un tableau de bord entièrement digital doté d’un écran haute résolution, de phares Audi Matrix LED qui améliorent la visibilité et la sécurité sur la route en adaptant automatiquement le faisceau lumineux et bien d’autres avantages. A côté de ce modèle, le distributeur avait introduit en fin d’année dernière la A6. De profil, l’Audi A6 Berline possède une silhouette plus large et plus sportive grâce à des lignes horizontales qui dominent l’avant et l’arrière. Son habitacle offre un espace généreux et privilégie le confort. Le système Audi drive select de série propose plusieurs modes de conduite au choix : efficiency, auto, confort, dynamique et individuel. Elle a été lancée au Maroc en 2 versions : 2 litres TDI et 3 litres TDI. La 1ère version est commercialisée à un prix de départ de 499 000 DH et la seconde à 600 000 DH. Il faut noter que la Q7 et la A6 en 3 litres TDI utilisent des moteurs qui ont la technologie Quattro, très connue au sein de la marque puisque c’est la transmission intégrale qui équipe nombre de ses modèles.

Avec le lancement de la A4 et l’année pleine de la commercialisation de la A6 en 2 litres TDI, la marque devrait rattraper le retard qu’elle a affiché au 1er trimestre de cette année. D’ailleurs, M. Laghzaoui s’attend à ce que la A4 devienne la meilleure vente de la marque.  En tout cas, à fin mars au moment où le volume global des ventes, toutes marques et tous segments confondus, a augmenté de 22%, Audi, elle, a vu ses ventes fléchir de 7%. «Ce n’est pas étonnant, explique M.Laghzaoui. Cela est dû au fait qu’on n’ait pas encore lancé la A4. D’autant que bien des clients reportent leurs décisions d’achat pour les concrétiser pendant le salon». En tout état de cause, le sérieux de la marque, sa réputation, sa capacité à satisfaire tous les goûts, mais aussi son SAV, font parler de la marque, et sans difficulté. «Nous essayons de conserver nos clients tant par notre différenciation en termes de technologie et de design, mais aussi par le service après-vente». Cela dit, la clientèle reste volatile et cela va de soi pour toutes les marques de voitures. Pour Audi, la clientèle haut de gamme reste très fidèle à la marque, en achetant le modèle qui suit celui en leur possession plutôt que de changer de marque carrément. Néanmoins, ce constat reste moins vrai pour les petites voitures parce que c’est essentiellement question de budget. Pour le haut de gamme, plutôt accessible, la clientèle reste très sensible au prix.

Le concessionnaire d’Audi au Maroc demeure au plus près de ses clients, au niveau du conseil, du SAV mais aussi au tout début de la chaîne, au niveau du financement. Il y a plus d’une année, la société a noué des conventions de financement avec Wafa Salaf et Eqdom. Le client peut ainsi bénéficier d’un taux zéro, mais il est conditionné par un apport de 50%. D’autres formules tout aussi avantageuses existent avec un apport de 30%. Le distributeur est en cours d’élaboration d’autres conditions de prêt avec les mêmes sociétés de financement et pense aussi à en intégrer d’autres sous son giron.