Vivendi négocie avec l’Emirati Etisalat la cession de 53% de Maroc Telecom

L’offre d’Etisalat valorise la participation dans Maroc Telecom à  un prix par action de 92,6 dirhams marocains.

Vivendi et Etisalat, des sociétés française et émiratie de télécoms, sont entrées en négociations « exclusives » en vue de céder 53% des parts de Vivendi dans le capital de Maroc Telecom, a annoncé mardi l’opérateur historique marocain.

« Maroc Telecom prend acte de ce que Vivendi et Etisalat sont entrés en négociations exclusives, en vue de conclure un accord pour la cession de la participation de Vivendi dans le capital de Maroc Telecom », a indiqué Maroc Telecom dans un communiqué.

Le groupe marocain s’est dit « mobilisé pour toutes les démarches qui lui incomberont dans le cadre de ce processus et conformément à ses missions ».

L’offre d’Etisalat valorise la participation dans Maroc Telecom à un prix par action de 92,6 dirhams marocains, a précisé, pour sa part, Vivendi dans un communiqué publié ce mardi, ajoutant que le produit de cession en cash pour Vivendi s’élève à 4,2 milliards d’euros, dont 310 millions d’euros au titre du dividende 2012.

« Vivendi et Etisalat souhaitent finaliser cette opération avant la fin 2013, sous réserve de l’obtention des autorisations réglementaires requises au Maroc et dans les pays où Maroc Telecom est présent », a expliqué la multinationale française spécialisée dans la communication et le divertissement.

Vivendi a gagné 2,26% à l’ouverture mardi de la Bourse de Paris, les marchés saluant l’annonce de l’entame de ces négociations exclusives.

Maroc Telecom est une société anonyme née en 1998 de la scission de l’Office national des postes et télécommunications. Fort de son expérience réussie depuis 2001 avec Mauritel, l’opérateur historique de Mauritanie, Maroc Telecom a pris des participations majoritaires dans les opérateurs historiques ONATEL au Burkina Faso, Gabon Telecom au Gabon et SOTELMA au Mali.