Vision 2020 : les premières actions de relance dans 3 à 6 mois

Les professionnels planchent sur l’élaboration de plans d’action sous la supervision du ministère.

Les recommandations du cabinet Boston Consulting Group (BCG) pour l’accélération de l’exécution de la Vision 2020 pour le tourisme ont été présentées lors de la rencontre tenue le 1er juin dernier entre Mohamed Sajid, ministre du tourisme, du transport aérien, de l’artisanat et de l’économie sociale, Lamia Boutaleb, secrétaire d’Etat au tourisme, et les représentants de la Confédération nationale du tourisme (CNT). Le cabinet a relevé un retard important dans la mise en œuvre de la Vision 2020 qui prédestinait le Maroc à accueillir 20 millions de touristes à cette date. En 2016, le nombre de touristes stagne à 10,3 millions. Le cabinet a aussi noté le manque de moyens mobilisés pour la réalisation des stations du Plan Azur et le retard en matière d’adaptation à l’hégémonie du digital sur le secteur. La destination Maroc a aussi souffert des amalgames à propos de son appartenance au monde arabe et du climat défavorable caractérisé par les récents attentats terroristes.

«L’étude n’a fait que confirmer les résultats du bilan d’étape élaboré par les professionnels du tourisme en 2015», déclare Fouzi Zemrani, vice-président de la CNT. Au vu de ces résultats et pour la mise en œuvre effective de la Vision 2020, les professionnels ont décidé de constituer des équipes qui vont plancher sur l’élaboration de plans d’action sous la tutelle du ministère du tourisme. Parmi les chantiers à l’étude figurent la promotion et le transport aérien. «On se donne entre 3 et 6 mois pour la mise en œuvre des premières actions de relance de la destination», renchérit M. Zemrani. Des réunions seront programmées au courant du mois au niveau des régions.