« Virus chinois » : Pékin indignée par un tweet de Donald Trump

La Chine s’est dit mardi « fortement indignée » par un tweet la veille du président américain Donald Trump, dans lequel il citait un « virus chinois », en allusion au nouveau coronavirus. 

« Nous nous opposons fermement » à cette expression, a indiqué lors d’une conférence de presse un porte-parole du ministère des Affaires étrangères au nom de Geng Shuang, estimant qu’il s’agit d’une « stigmatisation » de son pays.

Par ailleurs, la Chine a rapporté mardi un seul nouveau cas d’origine locale de contamination par le coronavirus, mais également 20 cas importés par des personnes entrées dans le pays.

La maladie est désormais moins répandue dans le foyer chinois que dans le reste du monde: le total mondial des décès a dépassé les 7.000 et 145 pays ont été touchés, portant le bilan des contaminations à plus de 175.500 cas.

(Avec MAP)