USFP : une méga campagne de communication pour le grand retour

Dans les coulisses se prépare une méga campagne de communication qui ferait du prochain congrès, les 14, 15 et 16 décembre, un alibi pour un retour en force du parti sur la scène politique.

Alors que les futurs candidats à la succession Abdelouahed Radi à la tête de l’USFP s’apprêtaient à déposer leurs dossiers auprès de la commission des candidatures, une autre commission du conseil national du parti planchait sur un chantier plus vaste. Dans les coulisses se prépare en effet une méga campagne de communication qui ferait du prochain congrès, les 14, 15 et 16 décembre, un alibi pour un retour en force du parti sur la scène politique. Plusieurs pistes sont déjà explorées et on veut surtout éviter les écueils dans lesquels est tombé l’Istiqlal ou encore le PS français, par exemple lors de la tenue de leurs congrès. Pour sa campagne, l’USFP devrait notamment faire appel à la presse écrite et surtout aux radios privées. En attendant, cinq prétendants sont déjà en lice pour le poste de premier secrétaire. Les anciens ministres Habib El Malki (66 ans), Fathallah Oualalou (70 ans), également premier secrétaire-adjoint et Driss Lachgar (58 ans), le chef du groupe parlementaire Ahmed Zaidi (59 ans) à la première Chambre et le jeune membre du conseil national, l’outsider Mohamed Talbi, ont ainsi déposé leurs candidatures avant la date limite fixée au 13 novembre. Ces candidatures ne seront définitives qu’après l’aval de la commission ad hoc qui planche déjà sur les dossiers des candidats.