Une proposition de loi du PAM empêche un chef de parti de devenir membre du gouvernement

Le PAM a déposé récemment une proposition de loi qui vise à  instaurer une incompatibilité entre les charges gouvernementales et la direction d’un parti politique.

Selon cette proposition, un chef de parti ne pourra plus faire partie du gouvernement et encore moins le diriger. Cette initiative intervient après que les quatre formations de l’opposition aient sollicité l’arbitrage royal pour contester l’utilisation par le chef du gouvernement de son statut dans l’Exécutif à des fins politiques. L’opposition voit en ces pratiques une atteinte au principe d’égalité des chances entre différents partis politiques et au choix démocratique.