Une délégation de maires et d’entrepreneurs sénégalais en visite de travail à Tanger

Une vingtaine de maires et des acteurs économiques du Sénégal se sont rendus, lundi à Tanger, en vue d’examiner les moyens de renforcement des relations de coopération dans les domaines économique, commercial et de gouvernance de la chose locale avec le Maroc en général et la ville du Détroit en particulier.

S’exprimant lors d’une rencontre, tenue au siège de la Chambre de commerce, d’industrie et de services de la région Tanger-Tétouan-El Hoceima, le président de la Chambre, Omar Moro, a souligné l’excellence des relations de fraternité liant le Maroc et le Sénégal, notant que le partenariat entre les deux pays est citée en modèle de coopération Sud-Sud.

Le responsable a, dans ce cadre, fait savoir que la coopération économique entre le Maroc et le Sénégal porte sur plusieurs secteurs, notamment les banques, les assurances, l’industrie, l’économie numérique, l’immobilier, la pharmacie, l’hôtellerie, la logistique, l’agroalimentaire et les travaux publics, notant que les deux parties, engagées dans la réalisation de projets communs de développement, ont mis en place le groupe d’impulsion économique maroco-sénégalais, visant à structurer et dynamiser leurs relations de partenariat économique, favoriser la co-émergence et à entamer un partenariat solide basé sur une logique de coopération gagnant-gagnant.

M. Moro a, toutefois, estimé que les échanges économiques et commerciaux entre le Maroc et le Sénégal sont en deçà de leurs relations historiques et fraternelles et les potentiels de développement qu’ils regorgent, appelant les investisseurs marocains et sénégalais à explorer les opportunités de coopération présentées de part et d’autre, afin de s’engager dans des projets économiques à forte valeur ajoutée pour les deux économies.

Il a, dans ce sens, mis l’accent sur les atouts considérables que recèle la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, en matière d’infrastructures modernes et équipements performants, qui lui confèrent une position privilégiée comme deuxième pôle économique du Royaume, notant que son établissement à pris une batterie de mesures, dans le cadre de sa stratégie 2015-2016, portant notamment sur la veille et l’information économique, le développement d’infrastructures d’accueil, la prospection des marchés et la constitution d’une base d’opportunités d’affaires et d’investissement.

Le responsable a réitéré la disposition de la Chambre de commerce, d’industrie et des services de la région à jouer le rôle de catalyseur de l’investissement entre les opérateurs économiques marocains et sénégalais et à s’insérer dans l’espace africain pour être un partenaire privilégié.

Pour sa part, la président du Réseau des acteurs porteurs d’initiatives de développement économique social et solidaire (RAPIDES), Sukena Toure, a salué les relations distinguées liant le Maroc et le Sénégal, notant que cette visite s’assigne pour objectif d’inciter les entrepreneurs marocains et sénégalais à développer des partenariats gagnant-gagnant dans des domaines d’intérêt commun, dont les énergies renouvelables, l’agroalimentaire, l’automobile, la métallurgie, la pêche, le commerce et le textile.

La chef de la délégation sénégalaise a, à cet égard, affirmé que son pays prend le Maroc comme « modèle » en matière du processus de développement socio-économique et des chantiers structurants qu’il lance, formulant le souhait de pourvoir bénéficier de son expérience dans les domaines des énergies renouvelables, de l’industrie automobile et de la gouvernance de la chose locale.

Elle a ainsi invité les entrepreneurs marocains à développer des projets au Sénégal et à renforcer leurs relations de partenariat avec leurs homologues sénégalais, dans le cadre de la coopération Sud-Sud, à même de promouvoir le développement du continent africain en général et celui des économies des deux pays en particulier.

La délégation s’est ensuite rendue au siège de la commune urbaine de Tanger pour examiner les moyens de développement de la coopération entre la mairie de Tanger et celles des villes sénégalaises dans les domaines économique et de gestion des affaires publiques locales.

Intervenant à cette occasion, la vice-président de la Commune urbaine de Tanger, Fatma Benlehcen, a souligné que le Sénégal occupe une place de choix dans les relations du Maroc avec les pays africains frères, dans la mesure où le rapport entre les deux pays dépasse le cadre de partenariat pour s’imprégner d’une dimension culturelle et religieuse, invitant les investisseurs marocains et sénégalais à tirer profit des potentiels et des avantages présentés par les deux pays.

La visite de la délégation sénégalaise a été également une occasion pour prendre connaissance du processus de développement et des chantiers d’envergure lancés dans la région de Tanger-Tétouan-El Hoceima durant les dernières années, et de s’arrêter sur les projets structurants entrepris dans les domaines économique, social, culturel et sectoriel.