Un tiers des Marocains insatisfait de la qualité 
de l’eau

Pès d’un tiers des Marocains sont insatisfaits de l’alimentation en eau potable dans le pays. C’est ce que révèle une enquête nationale du HCP sur la perception des mesures du développement durable.

La question de l’eau fait partie des nombreux points abordés dans cette enquête. Les raisons principales de l’insatisfaction des Marocains, d’après l’enquête, sont liées à la faible qualité de l’eau pour 33,7% des enquêtés (et curieusement, la proportion des insatisfaits est plus élevée en milieu urbain), le coût élevé pour 28,7% (principalement en milieu urbain), l’accès difficile aux sources d’alimentation en eau pou 19,8% (surtout en milieu rural) et l’irrégularité ou la faiblesse du débit pour 14,3%.

En matière d’énergie, ils sont environ un cinquième (18,4%) à déclarer leur insatisfaction quant à l’approvisionnement en électricité (19,4% en milieu urbain et 16,6% en milieu rural). Sans surprise, le motif principal de l’insatisfaction invoqué tient à une facturation jugée élevée pour 79,2% de ceux qui ont répondu aux questions des enquêteurs (89,7% en milieu urbain et 57,8% en milieu rural). L’enquête montre également que 25% des Marocains sont mécontents de la récurrence des coupures de courant et 11,2% de l’insuffisance des réseaux, notamment en milieu rural.