Un petit mois de septembre pour le crédit bancaire

Comme l’on pouvait s’y attendre, le crédit bancaire signe un petit mois de septembre. L’encours a quasiment fait du surplace par rapport au mois d’août, à 830,2 milliards de DH.

Ce n’est évidemment pas avec une telle évolution que l’on peut espérer voir les financements à l’économie sortir de leur torpeur. Depuis le début de l’année, la progression du crédit bancaire reste relativement limitée à 1,5%. Cependant, quelques notes positives sont à relever dans cette conjoncture encore globalement défavorable. La situation est déjà plus encourageante quand on s’intéresse à l’évolution du crédit sur une année glissante avec une progression de 4,5% par rapport à septembre 2016. Notons aussi que, par catégorie, le crédit à l’équipement cumule une croissance appréciable depuis le début de l’année de 8,1%, à 165,2 milliards de DH. Celle-ci reste toutefois alimentée plus par le secteur public que par le privé. Le premier compartiment fait croître son stock de 8,5% depuis le début de l’année au moment où le deuxième se contente d’une hausse de 2,8%.