Un observatoire national pour lutter contre la violence à  l’égard des femmes voit le jour à  Rabat

Cette structure s’occupera du suivi des cas de violence et élaborera un rapport annuel sur les données au niveau régional et national.

La ministre de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social, Bassima Hakkaoui a annoncé, mardi 25 novembre 2014 à Rabat, la création de l’observatoire national de lutte contre la violence à l’égard des femmes, qui tiendra sa première réunion au cours de la semaine prochaine.

S’exprimant à l’occasion du lancement de la 12é campagne nationale de lutte contre la violence à l’égard des femmes, Bassima Hakkaoui a indiqué que la mise en place de cet observatoire s’inscrit dans le cadre de l’institutionnalisation des mécanismes de détection de la violence , ajoutant que cette structure s’occupera du suivi des cas de violence et élaborera un rapport annuel sur les données au niveau régional et national.

Organisée sous le thème, « Wash Takbal Tkoun Chmata? la violence à l’égard des femmes, est une faiblesse », la campagne nationale se poursuivra jusqu’au 10 décembre prochain. Elle vise à mettre à nu les cas de violence à travers la diffusion de spot de sensibilisation via les mass-médias et l’organisation de 8 rencontres régionales à Kénitra, Tanger, El Jadida, Taza, Sefrou, Taroudant, Beni Mellal et El Hajeb.

Par ailleurs, le gouvernement devrait adopter avant la fin de cette année le projet de loi sur la lutte contre la violence à l’égard des femmes. Il sera également procédé au lancement de la 2ème enquête nationale sur ce phénomène en partenariat avec le Haut-commissariat au plan.