Un détenu de la prison locale de Oujda décède des suites d’un cancer

Un détenu de la prison locale de Oujda, atteint d’un cancer du poumon, est décédé, samedi à l’hôpital Al Farabi de la ville, indique la direction de l’établissement pénitentiaire.

Après avoir été diagnostiqué d’un cancer du poumon lors de son examen, le 16 janvier, à l’hôpital Hassan II de Bouarfa, le détenu a été transféré de la prison locale de Bouarfa à celle de Oujda, puis à l’hôpital Al Farabi, a souligné un communiqué de la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR).

Atteint de diabète et de troubles psychiques et mentaux, le défunt a fait l’objet d’un suivi médical continu, bénéficiant ainsi d’examens médicaux au sein de son établissement pénitentiaire et à l’extérieur dans des hôpitaux locaux, précise la même source.

Le détenu purgeait une peine de 20 ans de prison ferme pour meurtre avec préméditation et vol qualifié avec récidive.