Un déficit budgétaire de 31 milliards de DH à fin octobre

Les recettes fiscales poursuivent leur bonne progression et les dépenses ordinaires leur baisse.

Sur les dix premiers mois de l’année, en effet, les impôts et taxes collectés ont augmenté de 5,3%, à 155,3 milliards de DH, soit 81% de ce qui était prévu dans la Loi de finances 2016, selon les statistiques de la Trésorerie générale du Royaume (TGR). Avec une hausse de 7,2%, à 17,4 milliards de DH des recettes non fiscales, les recettes ordinaires ont crû de 5,4%, à un peu plus de 175 milliards de DH. Comme au mois de septembre, les dépenses ordinaires ont reculé cette fois de 0,5%, à 167,2 milliards de DH, sous l’effet d’une baisse des charges de compensation de 53,2%, à 7,75 milliards de DH. Il en résulte donc un excédent ordinaire de 7,85 milliards de DH. Et comme les dépenses d’investissement ont augmenté de 12%, à 48,4 milliards de DH, le solde global ressort déficitaire de 31,4 milliards de DH.