Un benchmark fiscal de l’industrie minière fin prêt

La refonte de la fiscalité minière avance doucement. Un benchmark fiscal pour positionner le Maroc dans la région et s’inspirer de bons exemples vient d’être réalisé par la Fédération des industries minières en concertation avec le ministère de l’énergie et des mines.

Selon Lhou Lmarbouh, président de la FDIM, cette étude de benchmarking fiscal à été réalisée en retenant les pays de la région à industries similaires avec des marchés au même stade de développement que le Maroc. Objectif : préparer les recommandations pour la Loi de finances 2017, très attendue pour apporter de bonnes nouvelles aux industriels. Même si rien ne filtre encore sur les conclusions du benchmark, des sources confient qu’il y sera question d’alléger la pression fiscale sur les investisseurs, d’adapter les taux d’imposition au stade d’évolution de l’activité (exploration, sondage, exploitation, extraction…) et de prévoir un traitement fiscal selon les spécificités de chaque région. A ce titre, la cartographie des mines, en cours de réalisation, servira de point d’ancrage pour ce travail.