TVA: l’Etat doit un milliard de DH aux aviculteurs

L’une des grandes nouveautés apportées par la Loi de finances de 2104 a été la suppression du butoir.

Dans certains secteurs, la différence de taux entre la TVA payée et celle collectée était supportée par les entreprises et le secteur privé réclamait depuis longtemps la correction de cette asymétrie.

La CGEM a eu gain de cause cette année. Mais il reste le stock cumulé depuis des années. Par exemple, l’Etat doit restituer environ un milliard de DH aux professionnels de l’aviculture pour effacer définitivement l’ardoise.