Troisième dividende consécutif pour Méditel

Depuis le premier bénéfice distribué en 2010, Méditelecom fait dans la régularité en s’apprêtant à  servir un dividende pour la troisième année consécutive.

Depuis le premier bénéfice distribué en 2010, Méditelecom fait dans la régularité en s’apprêtant à servir un dividende pour la troisième année consécutive. Cette fois-ci l’assemblée générale ordinaire tenue le 29 mai à Casablanca a entériné le principe d’une distribution de quelque 410,1 MDH (14,9 DH par action), soit presque la quasi-totalité du résultat de l’année. Il faut dire qu’avec le reprofilage de la duration de la dette amorcé en 2011, la filiale conjointe de la CDG et le groupe Benjelloun (qui en contrôlent cumulativement 60%) a nettement amélioré la marge de manoeuvre en la matière.

En effet, grâce à la montée en puissance des obligations émises sur le marché (2,5 milliards d’encours à fin 2011) au détriment de la dette bancaire (celle-ci ne représente désormais à l’issue de l’exercice écoulé que 50% de l’endettement financier contre les 2/3 un an auparavant), Meditelecom réduit sensiblement le poids du service de la dette. Un handicap qui avait causé le sevrage des actionnaires pendant cinq ans de 2005 à 2010 alors même que les bénéfices étaient déjà au rendez-vous.

Pour le « nouvel » actionnaire, France Telecom qui était entré en fin 2010 sur une valorisation de près de 17 milliards de DH, le dividende actuel est le bienvenu pour assurer un rendement honorable de son investissement. Certes, cela correspond encore à peine à un taux de 2,4% mais il y a de quoi rassurer des actionnaires qui ont dû patienter dix ans avant d’être servis.