Trésor : les levées brutes reculent de plus de 14%

Les levées brutes du Trésor au niveau du marché des adjudications se sont repliées, en glissement annuel, de 14,4% à 79,3 milliards de dirhams (MMDH) à fin août 2022, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).

Ce recul a concerné les volumes souscrits des maturités moyennes (-32,9% à 37,6 MMDH) et longues (-43,6% à 12,2 MMDH), canalisant respectivement 47,5% et 15,3% des levées après 60,6% et 23,3% un an auparavant, précise la DEPF dans sa note de conjoncture du mois de septembre 2022.

En revanche, le volume levé en maturités courtes s’est accru de 96,8% pour atteindre 29,5 MMDH, représentant 37,2% des levées après 16,2% l’année précédente. Compte tenu de la hausse des remboursements du Trésor de 16%, comparativement à l’année précédente, pour atteindre 66,5 MMDH à fin août 2022, les levées nettes du Trésor ont reculé de 63,8% à 12,8 MMDH. Eu égard à ces évolutions, l’encours des bons du Trésor émis par adjudication s’est établi à 659,4 MMDH à fin août 2022, enregistrant une légère baisse de 0,3% par rapport à fin juillet 2022, demeurant toutefois en hausse de 2% par rapport à fin décembre 2021. La structure de cet encours reste prédominée par les maturités longues quoique leur part ait reculé de 1,2 point pour se situer à 56,4% après 57,6% à fin décembre 2021, devançant les maturités moyennes dont la part s’est repliée de 0,4 point à 38,1%. En revanche, la part des maturités courtes demeure faible et s’est accrue de 1,4 point à 5,4%.

Au titre du mois d’août 2022, les levées brutes du Trésor ont augmenté, par rapport au mois précédent, de 33,3% pour atteindre 6,9 MMDH, soit un niveau inférieur au besoin prévisionnel annoncé par le Trésor, se situant entre 12 et 12,5 MMDH. Ces levées ont porté sur les maturités courtes et moyennes à hauteur de 83,7% et 16,3% respectivement, alors que le mois précédent les levées du Trésor ont concerné uniquement les maturités courtes.

De leur côté, les remboursements du Trésor au titre du mois d’août 2022 se sont accrus par rapport au mois dernier de 15,3% pour atteindre 9 MMDH. En conséquence, les levées nettes du Trésor ont été négatives pour le deuxième mois consécutif de 2,1 MMDH après -2,6 MMDH en juillet 2022. S’agissant du volume des soumissions sur le marché des adjudications au titre du mois d’août 2022, il s’est accru par rapport au mois précédent de 15,7% pour atteindre 12,3 MMDH. La demande a été orientée, essentiellement, vers les maturités courtes à hauteur de 64,8% après 71,4% en juillet 2022, devançant les maturités moyennes (18,6% après 23,9% en juillet) et les maturités longues (16,6% après 4,7% en juillet).

Au terme des huit premiers mois de 2022, le volume des soumissions a reculé, en glissement annuel, de 19,6% pour se situer à 168 MMDH. Ce retrait a concerné les volumes soumissionnés des maturités moyennes (-33,6% à 75,1 MMDH) et longues (-19,7% à 27,8 MMDH), représentant respectivement 44,7% et 16,5% du volume des soumissions après 54,1% et 16,5% l’année précédente. Par contre, celui des maturités courtes s’est apprécié de 6,1% à 65,2 MMDH, canalisant 38,8% du volume des soumissions contre 29,4% un an auparavant.

S’agissant de l’évolution des taux moyens pondérés primaires des émissions des bons du Trésor au titre du mois d’août 2022, comparativement aux taux des dernières émissions, ceux-ci ont poursuivi leur tendance haussière, enregistrant des augmentations comprises entre 17 et 31 points de base.