Trésor : la dette à 960 MMDH en 2022

La dette du Trésor devrait se situer à 960 milliards de dirhams (MMDH) en 2022, contre 886 MMDH en 2021.

« L’effort budgétaire consenti pour faire face aux conséquences économiques et sociales de la crise sanitaire s’est traduit par un creusement du déficit budgétaire à des niveaux historiquement élevés. Celui-ci devrait dépasser en 2022E les 72 MMDH. Par conséquent, la dette du Trésor devrait poursuivre son trend haussier en 2022E pour atteindre 960 MMDH, contre 886 MMDH en 2021E », indique Attijari Global Research (AGR).

Et de préciser que la dette intérieure devrait atteindre 731 MMDH en 2022, en progression de 7,7% par rapport à son niveau observé à fin 2021.

La dette extérieure devrait, quant à elle, augmenter de 9,9% à 229 MMDH en 2022. À fin avril 2022, la dette globale aurait atteint 902 MMDH. La composante intérieure est estimée à 694 MMDH contre 208 MMDH pour la composante extérieure.

En outre, le poids de la dette extérieure dans l’endettement global du Trésor continue d’évoluer autour des 23% à fin avril 2022, et ne devrait pas dépasser les 24% à la fin de l’année. Un niveau qui demeure moins élevé par rapport à son benchmark de référence, soit une cible de 25%

Au vue des conditions climatiques défavorables et des répercussions du conflit russo-ukrainien, la prévision de croissance en 2022 a été revue à la baisse, impactant à la hausse les taux d’endettement du Trésor.

L’endettement total du Trésor devrait dépasser, selon nos estimations, le seuil des 80% du PIB en 2022. La composante intérieure est estimée à 61,4% et celle extérieure à 19,2%.

Le Trésor serait déjà endetté à hauteur de 75,8% du PIB à fin avril 2022. L’endettement intérieur devrait se situer à 58,3% du PIB en avril 2022 contre 58% à fin 2021.

De son côté, le taux d’endettement extérieur devrait se stabiliser autour de 17,4% sur la même période, en légère baisse par rapport à son niveau en 2021E, soit de 17,8%.