Tourisme : Entre le Maroc et Israël, les affaires se concrétisent

Les deux parties sont en train de mettre en place des modèles de collaboration pour activer les flux touristiques au départ de ce marché à fort potentiel.

Dans deux semaines, c’est le «Pessa’h», l’une des trois fêtes de pèlerinage du judaïsme. Plusieurs milliers de juifs marocains installés en Israël voudraient sans doute le passer au Maroc. Avec les nouvelles lignes directes ouvertes entre les deux pays, c’est un nouveau marché émetteur, certes avec ses spécificités et ses exigences, mais qui n’en reste pas moins un marché prometteur. Cela tombe justement bien, puisque l’ONMT est actuellement en campagne à Tel-Aviv. Il s’est déplacé en Israël pour, entre autres, accompagner les opérateurs du tourisme marocains afin de nouer de nouveaux partenariats avec les prescripteurs israéliens. Ainsi, après une première réunion concluante avec la compagnie aérienne ISRAIR, les équipes de l’ONMT ont poursuivi le process d’activation des routes aériennes entre les deux pays. Au sommaire, la rencontre avec la compagnie El Al pour discuter des perspectives d’augmentation des fréquences aériennes, après un premier partenariat ratifié en juillet 2021 pour la mise en place des liaisons entre Tel Aviv-Casablanca et Tel Aviv-Marrakech. Les responsables de l’ONMT se sont déplacés, rappelons-le, à Tel-Aviv, le 29 mars, à la tête d’une importante délégation d’opérateurs touristiques marocains, pour participer au Salon International Mediterranean Tourism Market (IMTM) de Tel-Aviv, les 29 et 30 mars, qui est le plus grand rendez-vous de l’industrie touristique en Israël.

Pour Adel El Fakir, DG de l’ONMT :

«Cette première participation a été concluante à plusieurs niveaux. Il était important pour l’office d’accompagner les opérateurs marocains en vue de capter de nouveaux partenaires et de mettre en place les modèles de collaboration pour activer les flux touristiques au départ de ce marché à fort potentiel».

La task force ONMT a également rencontré les dirigeants de Arkia Israeli Airlines, 3e compagnie aérienne israélienne. Objectif : Ouvrir de nouvelles liaisons sur d’autres destinations marocaines et doubler les fréquences Tel Aviv-Marrakech pour atteindre un pic de 8 fréquences hebdomadaires dès les prochaines saisons.

Aussi, les rencontres avec les tour-opérateurs et réseaux d’agents de voyages israéliens ont été au cœur du démarchage commercial, notamment avec ISTA, 1er TO online de la région, ainsi que les TO Flying Carpet, Aviation Link et Pegasus.

Dans ce sens, l’ONMT compte sur la collaboration avec la «Travel Agents Association» présidée par Tali Luafer Epstein qui s’est dite prête à l’organisation dans les prochains jours d’un méga Fam trip agents de voyages israéliens sur le Maroc.

Au niveau institutionnel, Adel El Fakir s’est réuni avec son homologue israélien Dani Shachar afin d’entamer un travail d’échange d’expertise entre les deux offices, ainsi que la mise en place d’une plateforme de collaboration.

Notons au passage que la participation de l’ONMT au salon IMTM Tel-Aviv commence fort avec la rencontre entre Adel El Fakir, DG de l’ONMT et Rami Levi, célèbre homme d’affaires israélien et propriétaire notamment de la deuxième compagnie aérienne israélienne ISRAIR. Grâce à ce partenariat, ISRAIR proposera 2 vols par semaine entre l’aéroport de Tel Aviv Ben Gourion et l’aéroport Marrakech Menara, pour une offre de 8 500 sièges vers la ville ocre et ce, dès la saison estivale entre avril et octobre 2022.

Ce partenariat permettra aussi à l’ONMT et ISRAIR de déployer un dispositif multimédia sur plusieurs médias israéliens afin de communiquer sur la destination Maroc, son accessibilité et son offre diversifiée pour les différents segments : tourisme familial ou religieux, tourisme de loisirs, voyage d’affaires et MICE. A travers cet accord, l’Office national marocain du tourisme continue sa dynamique d’activation des routes aériennes directes entre le Maroc et Israël et poursuit par la même occasion sa stratégie d’activation des marchés internationaux pour une relance de la destination Maroc.

Globalement, cette participation au salon IMTM a envoyé des signaux très prometteurs sur le potentiel du marché israélien et le développement de l’activité touristique entre les deux pays.