Tata : les FAR interceptent deux trafiquants de drogue dans une zone militaire

Dans la nuit du jeudi 20 au vendredi 21 mai 2021, deux motocyclistes sont entrés en toute allure dans une zone militaire interdite dans la région d’Akka près de la frontière, avec comme intention de traverser la ligne de défense.

Les motocyclistes en question, qui se sont avérés des trafiquants de drogue notoires, n’ont pas obtempéré ni aux haltes de la patrouille militaire ni aux coups de sommation tirés en l’air par cette patrouille.
Appliquant les règles d’engagement prescrites en de telles circonstances, les militaires de la patrouille ont tiré sur les deux motocyclistes en visant les membres inférieurs.

Un des deux motocyclistes a été touché à la jambe, l’autre a réussi à prendre la fuite à pied, en abandonnant les deux motos et quatre colis de chira d’un poids total de 120 Kg.
Le motocycliste blessé a succombé à ses blessures en dépit des soins prodigués par les militaires.

Il y a lieu de signaler que la patrouille des FAR a appliqué scrupuleusement les règles d’engagement s’appliquant dans une zone militaire, en temps d’hostilité, où le risque d’infiltration de l’ennemi pour commettre des actes hostiles et malveillants et de trafic d’armes est élevé.

Certains groupuscules à Tata, aux agendas particuliers, ont voulu profiter de cet incident pour se donner de la visibilité et porter préjudice à l’image du Royaume.
La brigade de Gendarmerie Royale de Tata a ouvert une enquête judiciaire, à ce sujet, sous la supervision du parquet compétent.