Tanger-Tétouan : Lancement des travaux de construction d’un barrage hydraulique.

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a procédé, vendredi, au lancement des travaux de réalisation du barrage « Kharroub », pour un investissement global de 1,6 milliard de dirhams (MMDH) et qui est destiné à  renforcer l’alimentation en eau potable et industrielle de la région de Tanger-Tétouan.

Ce projet pilote s’inscrit en droite ligne du discours royal du 30 juillet 2000, dans lequel le Souverain a affirmé Sa détermination à poursuivre la politique des barrages initiée par Son vénéré père, Feu SM Hassan II, que Dieu L’entoure de Son infinie miséricorde, selon une vision novatrice basée sur une gestion rationnelle des ressources en eau.

Situé sur l’Oued Kharroub, à 45 km au sud de la ville de Tanger et à 22 km à l’est de la ville d’Assilah, le futur barrage contribuera au renforcement de l’infrastructure hydraulique du nord du Royaume, l’objectif étant de répondre à la demande de plus en plus croissante en eau potable et industrielle et de mobiliser de nouvelles ressources disponibles essentiellement en eau de surface.

Ce projet structurant vise la généralisation de l’accès à l’eau potable, l’amélioration des conditions de vie et de santé des citoyens de la région, le désenclavement des populations locales, le développement du tourisme environnemental grâce à l’exploitation de la retenue du barrage, outre la création de 470.000 jours de travail pendant la période de réalisation du projet, estimée à 60 mois.

Avec une capacité de stockage de 185 millions m3, cet ouvrage hydraulique permettra également la régularisation d’un volume annuel de 40 millions m3 d’eau.

Financé par l’Etat des Emirats Arabes Unis et le budget général de l’Etat, le barrage « kharroub » viendra renforcer le système d’alimentation en eau potable et industrielle de la région constitué du barrage Ibn Battouta, mis en service en 1977, du barrage « 9 Avril 1947 », mis en service en 1995, du barrage Tanger-Med mis en service en 2008 et de la nappe de Charf El Akab.

Dans le cadre de la mise en valeur de la zone du barrage « Kharroub », un programme d’aménagement de l’amont du bassin versant d’Oued El Kharroub, doté d’une enveloppe budgétaire de 22,4 millions de DH, est mis en oeuvre par le haut commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification. Ce programme contribuera à la lutte contre l’érosion du sol, la préservation des écosystèmes et la réhabilitation des zones forestières sur une superficie de 8.000 ha, le désenclavement de 28 douars de la région et la protection contre les risques d’inondation.

Par ailleurs, un programme de renforcement de l’alimentation en eau potable de la ville de Tanger et des Centres et Douars avoisinants est en cours de réalisation par l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), avec des investissements de l’ordre de 1,350 milliards de dirhams.

Bénéficiant à plus de 1.700.000 personnes à l’horizon 2030, ce programme porte, entre autres, sur l’extension de la station « El Hachef » de traitement des eaux du barrage « 9 avril 1947 » pour un débit additionnel de 1.400 litres/seconde, et le renforcement de l’approvisionnement en eau potable du port Tanger-Med à travers la réalisation d’une station de traitement d’une capacité de 300 l/s.

Ce programme prévoit, en outre, le renforcement de l’alimentation en eau de la station de traitement d’El Hachef à partir du futur barrage « Kharroub », via la réalisation d’une station de pompage (1.700 l/s) et la pose de canaux d’adduction (32 km).

Le barrage « Kharroub », qui s’inscrit dans la continuité de la politique des barrages suivie depuis plusieurs décennies par le Maroc, vient ainsi enrichir les infrastructures hydrauliques nationales, tout en renforçant le dispositif d’irrigation et de prévention contre les risques d’inondations.