Tan-Tan : Plus de 6,5 tonnes de chira saisies, cinq individus interpellés

Les éléments de la police judiciaire de la ville de Tan-Tan ont procédé, mardi, sur la base d’informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), à la saisie de 6 503 kilogrammes de chira et à l’interpellation de cinq individus, dont un recherché au niveau national et ce, pour leurs liens présumés avec un réseau criminel actif dans le trafic international de drogues et de psychotropes.

Cette opération a été menée simultanément dans différentes zones, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué. Les suspects ont été interpellés à Tan-Tan, alors que la drogue (186 ballots de chira) a été saisie dans plusieurs entrepôts et lieux dans la région de Ras Amlil, à quelque 65 kilomètres de Tan-Tan, en direction de la ville de Guelmim.

Les opérations de perquisition et de ratissage menées sur les scènes de crime ont permis de saisir d’importantes sommes d’argent en devise nationale, trois embarcations pneumatiques, dont un à moteur, un détecteur d’objets métalliques, une paire de jumelle, deux téléphones satellitaires, sept véhicules tout terrain, cinq fausses plaques d’immatriculation, un fusil de chasse, 19 cartouches et une arme d’alarme contenant quatre cartouches.

L’arme saisie a été mise à la disposition du laboratoire de la police technique et scientifique pour expertise balistique, tandis que trois suspects ont été placés en garde à vue sous la supervision du parquet compétent. Deux autres ont été soumis à une enquête judiciaire, afin de déterminer leur niveau d’implication dans cette affaire et d’identifier les ramifications éventuelles de ce réseau criminel au niveau national ou international.

Par ailleurs, le service préfectoral de la police judiciaire de la ville de Tanger a ouvert également, mardi soir, une enquête visant un réseau de trafic international de drogue, et ce suite à la saisie de 700 kg de chira.

Les stupéfiants ont été saisis à bord d’un véhicule utilitaire stationné à Bni Makada, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.

Le véhicule en question a été soumis à une surveillance policière avant sa perquisition, précise la même source, ajoutant que les investigations ont permis l’identification du principal suspect dans cette affaire, qui est toujours recherché, la saisie de son véhicule ainsi que de deux plaques de Chira retrouvées dans son appartement.

Une femme soupçonnée d’entretenir une relation illégale avec le principal mis en cause a été également appréhendée dans le cadre de cette affaire.

Le service préfectoral de la police judiciaire poursuit les recherches et les investigations, sous la supervision du parquet compétent, afin d’interpeller cet individu, d’identifier toutes les personnes impliquées dans ces actes criminels et de déterminer ses éventuelles ramifications aux niveaux national et international.