Tabac : une guerre annoncée dans le segment des brunes

Ça bouge dans le secteur des tabacs. Les opérateurs viennent de déposer la semaine dernière leurs dossiers de demande d’homologation auprès de la commission des prix et de la concurrence au sein du ministère des affaires générales.

Les principales demandes concernent le dernier entrant du secteur, Habanos, qui a demandé l’homologation de nouveaux produits y compris une marque de tabac brun. Japan Tobacco, lui, a demandé l’homologation de nouvelles références de Winston et Camel, mais il a également relancé sa demande concernant l’homologation de More et Ronson, deux marques de tabac brun. Il en est de même pour British American Tobacco qui a renouvelé la demande de listing de Carven-a à 15 DH. En clair, les trois opérateurs veulent suivre la trajectoire de la Société marocaine des tabacs et Philip Morris. Ils défendent ainsi leur droit d’avoir un produit dans le segment des bruns.

Notons que la nouvelle liste des prix, qui sera publiée le 1er janvier 2017, sera validée dans un contexte particulier. En effet, «le retard que connaît la Loi de finances 2017, qui comprend une mesure encadrant le tabac brun, rend la prise de décision difficile pour la commission qui n’a aucun référentiel juridique à présent», explique une source du ministère avant d’ajouter qu’«il est fort probable que les dossiers de tabac noir restent en suspens jusqu’au mois de juin prochain». Dans ce cas, «seule la SMT sortira gagnante de cette affaire puisque sa marque ne cesse de gagner des parts de marché (10% à fin août)», explique le corporate affaires d’un opérateur. Notons que depuis le lancement de ces produits à bas prix, les recettes de la TIC sont en augmentation. A fin octobre, les recettes générées par le secteur ont atteint 7,83 milliards de DH, en hausse de plus de 10% par rapport à la même période de 2015.