Surpeuplement dans les prisons marocaines

L’Observatoire marocain des prisons (OMP) a rendu public, le 27 juillet, son rapport annuel sur la situation des établissements pénitentiaires au Maroc pour le compte de l’année 2014.

L’OMP pointe du doigt les dysfonctionnements juridiques et la non-application de certaines dispositions stipulées par les instruments internationaux. Autre problème, l’encombrement des prisons que l’OMP qualifie de «catastrophe majeure» qui est dû principalement au fait que «la politique pénale recourt rarement aux peines alternatives à la privation de liberté et à l’incarcération».