Succession ouverte à la CDT

La dernière hospitalisation de Noubir Amaoui a de nouveau ouvert le débat sur sa succession à la tête de la CDT. Il a été admis en même temps que le SG de l’UGTM, victime lui aussi d’un malaise, à l’Hôpital militaire de Rabat.

Deux noms reviennent le plus pour succéder au secrétaire général en poste depuis la création du syndicat en 1978 : Abdelkader Zaïr et Allal Belarbi, tous les deux, comme Noubir Amaoui, des purs produits du syndicat de l’enseignement.