Sir…sir…siiiir, les Lions darouha

Ils l’on fait ! Ils ont renoué avec l’histoire et cela remonte à 1986 lorsque le Maroc passait pour la première fois au deuxième tour.

L’Afrique est en transe et le rythme de la musique semble en train de s’élever. Les Lions de l’Atlas gagnent contre le Canada et rejoignent les Lions de la Teranga au second tour. Laissons l’analyse du match et ses côtés techniques et stratégiques aux spécialiste et savourons le résultat. Ne répète-t-on pas toujours que seul le résultat importe ? Eh bien vous l’avez les Marocains. Les poulains de Walid Regragui ont su comment gérer le match et ont réussi à contenir une équipe canadienne qui n’aurait pas démérité. Les Lions étaient tous de la partie, ils étaient tout simplement magnifiques dans un jeu hautement collectif. Ils ont bataillé à fond en se soutenant constamment les uns les autres, en se relayant sur tous les côtés. Mais il y a un atout qu’aucune autre équipe n’a pu avoir dans ce Mondial du Qatar : le public. Un public parmi lequel figure, jugez-en : Abdellatif Hammouch, Yassine Mansouri et Nasser Bourita, dont la photo a fait le tour des réseaux sociaux. Ils regardaient le match depuis les gradins au beau milieu du public marocain. Le public ! C’est lui l’homme du match, même les Marocains sont ébahis par cette fougue extraordinaire qui illustre cet attachement viscéral aux couleurs nationales et à la gloire du Maroc. Les gradins impressionnaient tous les commentateurs, réagissant dans toutes les langues face au tableau sublime dessiné par les spectateurs marocains. De quoi répandre une folle joie dans toutes les villes du Maroc, et c’est le cas en ce moment même. Cette nuit fera date dans l’histoire du football national et dans la vie de chaque joueur et chaque membre du staff technique ayant participé à cet exploit. Certes, ce n’est pas la première fois qu’on joue les huitièmes, et ce n’est pas non plus la première fois qu’on se qualifie à la tête du groupe, mais cette année cela a un goût « arabica ». C’est le seul pays arabe au deuxième tour dans un Mondial organisé sur une terre arabe et c’est la seule équipe nationale qui  aura convaincu l’ensemble des spectateurs dans le monde arabe depuis sa première apparition contre la Croatie. Mabrouk Alina et on espère vraiment que ce n’est que la bidaya et mazal mazal…