Signature d’une convention de coopération pour garantir une meilleure efficacité énergétique dans les mosquées

Une convention de coopération relative à  la mise en oeuvre d’un programme permettant d’atteindre une plus grande efficacité énergétique dans les mosquées et d’y rationaliser la consommation de l’énergie, a été signé, mardi à  Rabat.

La convention a été signée par le ministre des Habous et des affaires islamiques, M. Ahmed Toufik, le ministre de l’énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement, M. Abdelkader Amara, le directeur général de la société d’investissements énergétiques (SIE), M. Ahmed Baroudi et le directeur général de l’agence nationale pour le développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (ADEREE), M. Saïd Mouline.

Le programme d’efficacité énergétique, qui s’inscrit dans le cadre du plan national visant à réduire la consommation d’énergie dans les services publics de 20 à 30 pc à l’horizon 2015, a pour objectifs d’atteindre une meilleure efficacité énergétique dans les maisons de Dieu, de mettre en place les normes de qualité pour les différents équipements, d’élaborer un guide référentiel de l’entretien, de sensibiliser à l’importance de la rationalisation de la consommation d’énergie, de mettre à niveau 1000 mosquées dans le cadre de la première phase. Cette initiative sera généralisée aux autres mosquées conformément à des conventions y afférentes.

La société d’investissements énergétiques avait réalisé une étude préliminaire sur la consommation de l’énergie dans quelques mosquées qui a conclu qu’il est possible d’y réduire la consommation de l’énergie de 40 pc à travers l’échange des plafonniers actuels par d’autres économiques, l’équipement des mosquées de chauffe-eau solaires, la séparation des compteurs d’électricité des mosquées des compteurs des logements de fonction, l’équipement des mosquées en panneaux solaires.

Dans une allocution prononcée à l’occasion, le ministre des Habous et des affaires islamiques a expliqué que le projet concerne, au début, un nombre limité de mosquées (1000 mosquées), précisant qu’en vertu de la convention, les parties signataires entreprendront les travaux conformément à un plan commun qui pose les jalons d’une politique économique énergétique dans les mosquées qui constitue un modèle pour l’économie énergétique dans les autres services publics.

Pour sa part, le ministre de l’énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement a affirmé que l’expérience en matière d’efficacité énergétique dans les mosquées représente une mesure de sensibilisation du grand public, indiquant qu’une marque de distinction sera attribuée à chaque mosquée bénéficiant du programme, consacrant son rôle pionnier dans le domaine de l’efficacité énergétique. Il a appelé les différents acteurs des secteurs public et privé à soutenir cette initiative.