Shutdown/ Etats-Unis : Le FMI s’inquiète

L’incapacité de relever le plafond de la dette publique américaine serait « bien pire » que l’actuelle paralysie budgétaire, a estimé jeudi la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde.

« La paralysie budgétaire est déjà assez néfaste mais l’incapacité de relever le plafond de la dette serait pire encore », a déclaré Mme Lagarde lors d’un discours à Washington, soulignant que la persistance de l’impasse sur la dette « pourrait non seulement affecter les Etats-Unis mais également l’ensemble de l’économie mondiale ».

Depuis mardi, les Etats-Unis ont fermé les services non-essentiels de l’administration et mis au chômage technique des centaines de milliers de fonctionnaires faute d’un accord sur le budget au Congrès.

Républicains et démocrates doivent parvenir à un accord d’ici au 17 octobre pour relever le plafond de la dette publique et permettre à l’Etat fédéral d’honorer ses engagements financiers.

La directrice générale du FMI a, par ailleurs, estimé que les Etats-Unis avaient une « responsabilité particulière » en termes de politique monétaire à l’heure où la Banque centrale américaine (Fed) pourrait bientôt ralentir ses injonctions de liquidités sur le marché.