Seulement 20% des motos sont immatriculées à trois mois de la date limite !

Le chantier d’immatriculation et d’identification des motocycles doit être bouclé d’ici fin juillet 2016, selon le calendrier de l’Exécutif.

Mais vu le déroulement de l’opération depuis son démarrage l’été 2015, cette date limite risque de ne pas être respectée. En effet, sur un parc de 600 000 motos d’une cylindrée supérieure à 50 cc, seuls 20% des propriétaires ont effectué la procédure d’immatriculation. Pour accélérer le rythme, le ministère chargé du transport a revu à la baisse, de 1200 DH à 300 DH, les frais d’obtention des certificats de réception à titre isolé (pour les particuliers) et par type (pour concessionnaires). Pour Aziz Kammah, président de l’Association des importateurs de motos, «le ministère ne règle pas tout le problème». Et pour cause, le coût d’obtention de ces certificats n’est pas le principal frein. Les frais d’obtention du permis de conduire et les primes d’assurance qui vont doubler dissuadent les propriétaires de motos d’entamer la procédure d’immatriculation.