Sefrou : Batterie de mesures pour atténuer les effets du froid

Une réunion du Comité de veille et de coordination de la province de Sefrou, chargé de l’allégement des effets de la vague du froid et des chutes de neige, s’est tenue mardi.

Cette réunion s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la circulaire ministérielle relative au Plan national de lutte contre la vague du froid au titre de l’année 2020/21, avec la prise en considération de la situation épidémiologique dans le pays.

A cette occasion, l’accent a été mis sur les différentes dispositions prises au niveau de la province, dont les mesures d’urgence nécessaires, à travers la mobilisation totale de tous les moyens logistiques et des ressources humaines pour assister et venir en aide aux citoyens, précisant que dix douars risquent d’être touchés par de la vague de froid.

Des mesures proactives ont été mises en place, relatives au plan national global visant à lutter contre les effets de la vague du froid hivernal et les changements climatiques et l’allégement de leur impact sur les habitants. Ce plan, pour rappel, est mis œuvre par le ministère de l’Intérieur depuis 2009, selon une approche participative avec tous les intervenants aussi bien du secteur public que privé.

Il porte sur une panoplie de mesures, dont l’activation du centre de commandement et de veille au niveau de la province et des comités locaux, la programmation et l’organisation des caravanes et unités médicales mobiles dans le cadre du programme ‘’Riaya 2021’’, lancé en 2009, la garantie de la protection médicale nécessaire aux femmes enceintes dans les douars, dont le nombre est estimé à 38, la fourniture des services nécessaires aux personnes sans abri et la mise à disposition des moyens de chauffage dans les écoles situées dans des zones qui connaissent une baisse de températures.

D’autres mesures dédiées à faire face aux effets du froid et des chutes de neige dans la province durant la saison d’hiver ont également été mises en place, particulièrement la distribution de fours améliorés par la délégation du Haut-Commissariat aux eaux et forêts au profit des zones menacées par le froid, et d’aides alimentaires en faveur des couches démunies, et le renfoncement des opérations de déneigement, ainsi que l’établissement de la connexion avec les zones enclavées.

Pour le matériel mobilisé dans ce cadre, on retrouve les niveleuses, les chargeurs, les chargeurs étraves et les camions étraves destinés aux opérations de déneigement, ainsi que la mobilisation des ressources humaines nécessaires pour assurer la fluidité du trafic routier.

Le délégué provincial de la santé, Abdennaim Hmamouche, a fait part, lui,

Des actions initiés par la délégation provinciale de la Santé ont été prevues pour atténuer l’impact de la vague de froid, dont des sorties des unités médicales mobiles au profit des communes, des campagnes médicales, le recensement des femmes enceintes et la prise en charge des personnes âgées souffrant de maladies, outre la distribution des médicaments au profit des couches démunies et des zones enclavées.

La direction provinciale de l’éducation nationale, a, quant à elle, prévue des mesures dédiées à faire face à la vague du froid hivernal, dont la mise à disposition en quantités suffisantes des moyens de chauffage dans les établissements scolaires, ainsi que des lits et des couvertures pour les internats situés dans les zones montagneuses menacées du froid pour protéger la santé et la sécurité des élèves.

Le gouvernement fixe, chaque année depuis 2009, un plan d’intervention lors des périodes de neige, de pluies et de vagues de froid ayant ciblé 1.426 douars et 213 collectivités territoriales correspondant à une population de 660.000 personnes.

Ce plan, adopté annuellement par le gouvernement, repose sur une série de mesures, dont la mise en place d’un centre de commandement pour l’intervention rapide au niveau du ministère de l’Intérieur et des provinces concernées et l’opérationnalisation des commissions provinciales pour intervenir à temps et au bon endroit.

Les mesures concernent également l’approvisionnement normal de ces régions en denrées de première nécessité, la distribution du fourrage pour le bétail et l’organisation d’une intervention immédiate à travers des secours.

(Avec MAP)