Saisie de produits alimentaires impropres à  la consommation durant le mois de Ramadan

Quelques 1 387 procès-verbaux (PV) de prélèvements d’échantillons aux fins d’analyses ont été réalisés sur l’ensemble du territoire national.

Les services de contrôle de la direction régionale de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) ont procédé, durant le mois sacré de Ramadan, à la saisie et à la destruction des produits reconnus impropres à la consommation, à savoir 4 t et 186 kg de semoules, farine et dérivés, 3 t de margarine et autres matières grasses végétales, 2 t et 381 kg de fruits frais, 1,5 t de fruits secs, 1,5 t de gâteaux traditionnels, 1 t et 391 Kg de dattes, 1 t de pains et de produits de la pâtisserie, de 822 kg de biscuits, chocolats et confiseries, de 784 kg d’amlou, de 571 kg de préparations sucrantes et de 501 kg de conserves végétales.

Quelques 1 387 procès-verbaux (PV) de prélèvements d’échantillons aux fins d’analyses ont été réalisés sur l’ensemble du territoire national.

Selon le bilan global présenté mardi 5 Aout 2014 par l’ONSSA, les 92 612 actes de contrôles réalisés à cette occasion ont, en outre, donné lieu à 150 procès-verbaux de constatations directes d’infraction et à 91 075 actions de sensibilisation en matière d’entreposage des produits alimentaires, d’étiquetage et des conditions d’hygiènes.

Les opérations de contrôle ont abouti à la destruction de 474 kg d’épices, condiments et assaisonnements, de 456 kg de couscous et pâtes alimentaires, de 436 kg de pâtes boulangères, de 331 kg de cafés et thés, de 286 kg de confitures, de 265 kg de double concentré de tomate, de 253 kg de riz et légumineuses, de 128 kg de sucres, de 86 kg de chips, de 80 kg de boissons instantanées, de 70 kg de sels, de 152.483 L de boissons et sirop, de 752 L d’huiles de friture et de table, de 751 L de jus et nectars.

De même, 414 L d’eaux minérales, 184 tonnes de viandes rouges, 161 tonnes de produits de la pêche, 98 tonnes de viandes blanches, 50 tonnes de produits laitiers, 1,5 t de miels et 29.079 unités d’œufs de consommation ont été saisis et détruits.

Durant cette période, les brigades de contrôle ont réalisé 4 605 sorties au niveau du marché local, au cours desquelles elles ont effectué 38 113 visites des points de vente, d’unités de transformation, d’établissement, d’abattoirs, et de lieux de restauration collective.

Les actions au niveau du contrôle à l’importation, visant à garantir une meilleure protection des consommateurs, ont permis, durant le mois sacré, de contrôler 153 968 t de produits alimentaires aux différents postes frontaliers.
Au cours de ces contrôles, ces services ont traité 1 910 dossiers d’importation, effectué 3 113 actes de contrôle documentaire et physique, réalisé 181 prélèvements d’échantillons pour analyses et refoulé 198 tonnes de produits constitués principalement de 95 t de dattes, de 40 kg de confiseries, de 71 t de concentrés de tomates, de 5 t de conserves d’olives de table et de 75 kg de colorants alimentaires. La non conformité sur le plan documentaire et de l’étiquetage est la principale raison qui explique le refoulement de ces produits.