Sahara : une victoire diplomatique pour le Maroc

Le Conseil de sécurité vote une résolution favorable au Maroc.

C’est une éclatante victoire pour la diplomatie marocaine, cette résolution 2152 adoptée, mardi 29 avril, à l’unanimité par les 15 membres du Conseil de sécurité de l’Onu. Elle ne verse pas seulement dans le sens de la cause défendue par le Maroc, mais elle enterre une fois pour toute cette tentative du Polisario et de ses mentors algériens de surfer sur la question des droits de l’homme. La résolution a certes été votée avec une semaine de retard par rapport au calendrier initial, ce qui a ouvert la voie à de multiples lectures, mais elle vient conforter la position marocaine, ce qui est essentiel. Donc, la mission de la Minurso se voit reconduite pour une année encore, mais sans aucune mention d’un quelconque élargissement à la surveillance du respect des droits de l’homme au Sahara. Et ce n’est pas tout. Le Conseil «a réaffirmé la prééminence, la validité et la crédibilité de la proposition marocaine, présentée le 11 avril 2007 au Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies», et s’est félicité des «efforts sérieux et crédibles faits par le Maroc pour aller de l’avant vers un règlement». En plus, le Conseil «salue l’ouverture par le Maroc d’antennes du Conseil national des droits de l’homme à Dakhla et Laâyoune» et réitère sa demande pour que le HCR «continue à envisager l’enregistrement des populations dans les camps de Tindouf, en Algérie».

Rappelons que l’année dernière, les Américains voulaient insérer un paragraphe mentionnant les contrôles des droits de l’homme par la Minurso. Il aura fallu une intervention royale et une série de manœuvres diplomatiques pour retirer cette proposition. Cette année, quand cette idée a été reprise, indirectement, par Ban Ki-moon, il aura fallu, encore une fois cet appel téléphonique ferme du Souverain pour recadrer le responsable onusien et prévenir des conséquences fâcheuses d’une telle décision.