RSU : Passage à la vitesse supérieure

Le registre social unifié est entré en activité, depuis le 29 novembre, dans l’ensemble des provinces et préfectures qui relève de la région Rabat-Salé-Kénitra. La phase pilote, notons-le, avait été lancée il y a près d’une année dans cette même région et plus précisément dans la préfecture de Rabat et la province de Kénitra. Depuis mardi dernier, le RSU est également en activité dans l’ensemble des provinces et préfectures des quatre autres régions qui ont déjà connu, récemment, le déploiement du registre national de la population (RNP). Il s’agit des régions de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Fès-Meknès-Beni Mellal-Khénifra et Casablanca-Settat. Le ministère de l’Intérieur s’activera à déployer les deux registres progressivement dans le reste des douze régions. Rappelons que pour bénéficier des différents types d’aides sociales, qui seront désormais harmonisées, le passage par le RSU est obligatoire. Or, pour pouvoir s’inscrire dans le RSU, opération totalement digitale, il faut avoir obtenu le fameux identifiant digital civil et social (IDCS). Pour ce faire, il faut se déplacer dans les centres mis à disposition aux citoyens dans les différentes annexes administratives (mouqataa).
C’est la dernière étape de l’inscription sur ce registre. A cet effet, le ministère de l’Intérieur a ouvert à travers le pays pas moins de 1600 centres de services aux citoyens (CSC).