Royal Air Maroc maintient ses vols en direction des zones touchées par l’Ebola

Dans une démarche de solidarité responsable, la Royal Air Maroc a pris la décision de maintenir, jusqu’à  nouvel ordre, ses vols sur les pays touchés par cette fièvre hémorragique. La liaison vers la Guinée Conakry, le Liberia et la Sierra Leone sera maintenue et correctement assurée.

Depuis que l’Organisation mondiale de la santé a fait de la lutte contre le virus Ebola une urgence mondiale, plusieurs pays africains ont renforcé leurs mesures. L’épidémie continue de se propager, mais à l’heure actuelle un traitement expérimental devrait être expédié au Liberia. Cependant, et dans une démarche de solidarité responsable, la Royal Air Maroc a pris la décision de maintenir, jusqu’à nouvel ordre, ses vols sur les pays touchés par cette fièvre hémorragique. La liaison vers la Guinée Conakry, le Liberia et la Sierra Leone sera maintenue et correctement assurée.

C’est ce qu’on apprend dans un communiqué de la compagnie aérienne Royal Air Maroc. Une décision qui, selon la RAM, «s’inscrit dans la politique de solidarité fraternelle qui lie le Royaume aux pays frères d’Afrique (…) et qui reflète le sentiment d’appartenance à une communauté continentale solidaire dans les périodes heureuses mais aussi dans les circonstances difficiles».
Solidaire mais responsable, c’est l’approche qu’entend appliquer la RAM dans sa démarche. En effet, une panoplie de mesure a été prise pour assurer la sécurité de chacun, qu’il soit du personnel ou passager.

Pour  ces personnes amenées à se rendre dans ces zones à risque, un renforcement des contrôles sanitaires et mesures préventives est mis en œuvre par la direction des opérations aériennes de la compagnie tant au niveau des vols que des escales africaines, et de l’aéroport Mohammed V de Casablanca.

Le tout, en collaboration avec les autorités sanitaires locales et les instances internationales chargées du transport aérien et de la lutte contre les épidémies. «La compagnie procède quotidiennement à une revue détaillée de l’évolution de la situation en liaison avec les Administrations nationales et internationales afin d’adapter en permanence ses procédures en recourant aux équipements et ressources les mieux adaptés», rassure la RAM.