Réunion de travail entre les ministres de l’Intérieur du Maroc et d’Espagne

La lutte contre le terrorisme, l’opération de transit 2014, la migration irrégulière, la lutte contre le trafic des stupéfiants et la préservation de la sécurité et la stabilité au niveau régional.

Autant de dossiers importants qui ont été au centre d’une réunion rassemblant le ministre de l’Intérieur du Maroc et le ministre de l’Intérieur d’Espagne,  en présence du ministre délégué auprès du ministre marocain de l’Intérieur et du Secrétaire d’Etat espagnol à la Sécurité mercredi 27 août 2014 à Tétouan.

Concernant la lutte contre le terrorisme, les deux ministres de l’Intérieur ont renouvelé leur attachement à améliorer continuellement les mécanismes d’échange d’informations entre les services de renseignements, notamment dans le domaine de la lutte contre les réseaux de recrutement de combattants pour les groupes terroristes.

Dans ce sens, ils se sont félicité des résultats probants obtenus, grâce à cette coopération soutenue, comme en témoignent les opérations de démantèlement de réseaux opérant au niveau des deux pays, réalisées respectivement aux mois de mars, juin et août 2014, souligne le communiqué conjoint des deux parties.

 Au sujet de l’opération de transit 2014, les ministres de l’Intérieur du Maroc et d’Espagne ont relevé le bon déroulement de cette opération, dans le cadre d’une coopération étroite axée sur les volets de fluidité, de sécurité et de confort des voyageurs. S’agissant de la migration irrégulière, le ministre de l’Intérieur espagnol a remercié son homologue marocain pour les efforts déployés par les autorités marocaines en la matière. Il a, à cet égard, souligné la rapidité et la réactivité dont ont fait preuve les services compétents marocains, après les tentatives d’émigration clandestine inhabituelles qui ont eu lieu les 11 et 12 août 2014, ainsi que l’efficacité des mécanismes de coordination et de communication entre les ministres marocains et espagnols, ayant permis d’endiguer rapidement ce flux.

Les deux ministres réitèrent leur engagement pour que la lutte contre la migration irrégulière se fasse dans le cadre du respect total des droits de l’Homme et de la dignité des êtres humains. Dans ce cadre, ils ont rappelé l’importance de l’Initiative de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, visant à asseoir la nouvelle politique migratoire marocaine sur une vision humaniste.

Quant à la lutte contre le trafic des stupéfiants, les deux ministres de l’Intérieur se sont félicités des succès réalisés en matière de lutte contre les réseaux du trafic des stupéfiants aussi bien ceux qui opèrent entre les deux pays que ceux ayant des connexions internationales.