Résultats des sociétés cotées : la reprise perd de vitesse

Alors que les investisseurs espéraient une reprise plus nette au 4ème trimestre de l’année écoulée, notamment avec le redressement de l’activité économique et des prévisions de croissance plus optimistes, les réalisations commerciales des sociétés cotées en Bourse de Casablanca se sont inscrites en une baisse plus prononcée qu’un trimestre auparavant.

 

Selon les calculs d’Attijari Global Research (AGR), la filiale d’Attijariwafa Bank dédiée à la recherche, le chiffre d’affaires (CA) agrégé de la cote casablancaise s’est élevé à près de 61 milliards de dirhams (MMDH) entre octobre et décembre 2020, en baisse de 6,7% par rapport à la même période de 2019. En effet, à date d’aujourd’hui, et après clôture de la saison des publications trimestrielles, 50 sociétés cotées sur les 71 ayant publié leurs indicateurs d’activités ont fait état d’un chiffre d’affaires en baisse, contre seulement 43 au cours de la période juillet-septembre 2020.

Ce repli des revenus de la cote boursière intervient après une quasi-stagnation au premier trimestre (+0,5%,) suivie de deux baisses successives aux deuxième et troisième trimestres de -10,5% et -4,5% respectivement. Sur l’ensemble de l’année écoulée, le chiffre d’affaires global s’est contracté de 5,1% à 239,8 MMDH.

Des disparités sectorielles :

Toutefois, cette contraction du chiffre d’affaires du marché casablancais cache des disparités sectorielles. La crise du nouveau coronavirus a manifestement affecté le secteur de la « participation et promotion immobilières ». Le revenu global des trois sociétés immobilières cotées a, en effet, chuté de plus de 1,527 MMDH sur le seul quatrième trimestre, soit 66,2%.

Dans le détail, le chiffre d’affaires de « Résidences Dar Saada » (RDS) a accusé une forte baisse de 94,5% à seulement 37 millions de dirhams (MDH), celui d' »Alliances Darna » s’est établi à 286 MDH, en repli de 56,3%, alors que le chiffre d’affaires de Douja Prom Addoha s’est replié de 53,2% à 457 MDH. Notons cependant que les préventes de ces trois sociétés durant le 4ème trimestre se sont chiffrées respectivement à 1.010 unités, 798 unités et 1492 unités, soit en hausses de 45%, 11% et 1,8% par rapport au T4-2019.

Le secteur du « Pétrole et Gaz » a, quant lui, vu son chiffre d’affaires global baisser de 873 MDH au T4-2020, impacté par la contraction de la demande du fait des mesures sanitaires liées à la lutte contre la pandémie. Par valeur, le CA de Total Maroc a baissé de 25,8% à 2,217 MMDH, tandis que celui de Afriquia Gaz s’est contracté de 6,9% à 1,393 MMDH.

S’agissant du secteur financier, le produit net bancaire (PNB) des six banques cotées a reculé de 440 MDH au titre du 4ème trimestre 2020 (-2,7%). Au niveau individuel, Attijariwafa Bank affiche un PNB en baisse de 3,4% à 5,696 MMDH, Bank Of Africa de 3,25 MMDH (-7%), BMCI de 749 MDH (-4,1%) et CDM de 607 MDH (-1,6%). En revanche, BCP et CIH ont fait état d’un PNB en hausse de 0,6% et 2,6% à respectivement 4,787 MMDH et 707 MDH.

En ce qui concerne les sociétés de financement cotées, elles ont enregistré un chiffre d’affaires de 1,227 MMDH au T4-2020, contre 1,286 MMDH une année auparavant. Le revenu global des cinq acteurs d’assurance et courtage s’est chiffré, quant à lui, à 4,322 MMDH, contre 4,445 MMDH au T4-2019.

Au niveau du secteur du « Bâtiment et matériaux de construction », le chiffre d’affaires des sept opérateurs s’est établi à 4,776 MMDH entre octobre et décembre 2020, contre 4,81 MMDH la même période de 2019. Côté cimentiers, LafargeHolcim Maroc a vu son CA reculer de 0,7% à 2,04 MMDH et Ciments du Maroc de 7,2% à 885 MDH.

Pour le secteur des « Mines », la baisse du chiffre d’affaires de Managem de 6,1% à 1,2 MMDH et de la Compagnie minière de Touissit (CMT) de 9% à 121 MDH, a été atténuée par la hausse de celui de la société métallurgique d’Imiter (+7,8% à 236 MDH).

À l’opposé, le secteur de l’Automobile a affiché un chiffre d’affaires trimestriel en amélioration de 152 MDH, à la faveur de la bonne performance de Auto Hall (+19,2% à 1,486 MMDH) et Ennakl (+11,2% à 480 MDH). Auto Nejma a accusé une baisse de 20% à 539 MDH.

Le revenu global du secteur de « l’industrie pharmaceutique » s’est établi, quant à lui, à 695,8 MDH, contre 631 MDH (+10,2%), tandis que celui des « Télécommunications », a enregistré une légère amélioration de 0,7% à 9,27 MMDH.

 

(Avec MAP)