Rebondissement dans l’affaire Raddad

Plus de 25 ans après le meurtre de Ghislaine Marchal, l’affaire Omar Raddad, le jardinier marocain accusé de l’avoir assassinée, se retrouve relancée par de nouvelles expertises ADN.

Le parquet de Nice a révélé, lundi 10 octobre, que les empreintes génétiques récemment retrouvées sur trois scellés (les deux portes et le chevron) de l’affaire Omar Raddad ne sont pas en accord, ni avec celles d’Omar Raddad, ni avec celles de possibles suspects qui avaient été désignés par son avocate.