Réactivation de l’UNFP : l’UMT entre en jeu

Le projet de réactivation de l’UNFP prend des formes et séduit un peu partout.

A en croire des sources à l’UMT, certains syndicalistes de la centrale envisagent déjà de se porter candidats aux prochaines élections sous les couleurs du parti d’Abdellah Ibrahim. Ce faisant, l’UMT qui contrôle plusieurs sièges du parti et qui reste une carte majeure dans cette opération de refondation, vient de faire son entrée en jeu. Le syndicat, par une mobilisation de ses troupes, pourrait bien donner un nouveau tournant à cette renaissance de son ancien bras politique. Cela alors que le rapprochement avec les deux autres centrales de gauche, la CDT et la FDT, atteint un niveau d’organisation très avancé. En même temps, les dissidents du courant «Ouverture et démocratie» de l’USFP devraient trancher la question de leur migration vers l’UNFP dans les jours à venir lors d’un meeting national prévu à Bouznika. Un comité préparatoire a été mis en place pour organiser cette rencontre qui devrait réunir près d’un demi-millier de futurs anciens-militants de l’USFP. C’est, en effet, à l’issue de cette réunion que devrait être annoncée la migration officielle du courant vers l’UNFP. En parallèle, le bureau politique de l’USFP vient d’émettre un dernier appel à la mobilisation de tous les Ittihadis et à «la gestion de la différence dans le cadre du statut et des règlements intérieurs ainsi que sur le principe de faire prévaloir l’intérêt du parti sur les intérêts personnels et élitistes».