R&D: Oracle ouvre son nouveau laboratoire de recherche au Maroc

Ce nouveau site de R&D de Casablanca fait appel à des talents 100% africains afin de développer des solutions cloud destinées aux clients Oracle du monde entier. La nouvelle structure d’Oracle fera partie du réseau mondial R&D d’Oracle qui compte déjà pas moins de 11 sites différents à travers le monde.

 

 

Oracle vient d’annoncer la création, à Casanearshore Park, d’une nouvelle unité de son « Oracle Lab », laquelle fait partie d’un large réseau développé par le Groupe et qui est entièrement dédié à la recherche. Cette nouvelle structure accueillera près de 100 chercheurs qui vont recourir au cloud d’Oracle et à ses toutes dernières technologies d’IA ou de Machine learning (« apprentissage automatique »), et ce, dans le but de fournir des solutions permettant aux entreprises, aux organisations scientifiques et au secteur public d’adresser leurs challenges, indique-t-on auprès de l’entreprise américaine.

L’équipe, poursuit la même source, collaborera avec l’ensemble de l’écosystème technologique dynamique marocain afin de développer des solutions de pointe destinées à soutenir l’identification, l’exploration et le transfert de nouvelles technologies permettant aux clients d’Oracle dans le monde entier d’optimiser leurs activités. Pour ce faire, Oracle se basera sur le déploiement de programmes ultra-ciblés pour le recrutement de stagiaires et de jeunes diplômés. L’Oracle Lab articulera en outre sa démarche sur la réalisation de recherches conjointes avec des universités locales et travaillera de manière constante avec l’écosystème local des jeunes entreprises marocaines afin d’intégrer celles-ci au programme.

« L’investissement d’Oracle au Maroc reflète plus que jamais le dynamisme et le développement constant de l’environnement économique que l’on constate au sein de l’ensemble des pays signataires des accords d’Abraham, cette convention historique qui vise à forger la paix et la prospérité dans la région. L’établissement de ce nouveau centre de R&D d’Oracle à Casablanca nous permettra d’accéder à un vivier exceptionnel de talents venant de toute la région ; cela nous offrira aussi l’opportunité de bénéficier directement des nouveaux liens économiques tissés avec Israël et de fournir à nos clients du monde entier de nouvelles technologies de pointe », a déclaré Safra Catz, CEO d’Oracle.

Rappelons à ce propos que Mme Catz a été reçue, lundi à son arrivée au Maroc, par le Chef du gouvernement. Au cours de cette rencontre, Aziz Akhannouch a évoqué les efforts réalisés par le Maroc, sous la conduite éclairée de SM. Mohammed VI, qui ont permis de transformer le Maroc en consolidant les fondamentaux économiques, démocratiques et sociaux, et, ce faisant, en créant un écosystème propre à l’innovation et à la Recherche & Développement. De son côté, La PDG d’Oracle a déclaré que les opportunités d’investissement au Maroc sont « très intéressantes », soulignant dans ce sens l’importance de l’inauguration de l’unité de R&D « Oracle Lab ». « Ceci n’est que le début, a-t-elle assuré, notant que les possibilités de développement et de création d’emplois au Maroc sont nombreuses ». Elle a également indiqué que le Maroc dispose de plusieurs atouts qui contribuent au développement des opportunités d’affaires et à la promotion des investissements dans plusieurs domaines, notamment celui de la technologie.

Cela dit, pour sa part, Mohcine Jazouli, ministre délégué chargé de l’investissement, de la convergence et de l’évaluation des politiques publiques du Maroc, a souligné lors de l’inauguration de laboratoire que : « Cela donne l’occasion aux personnes talentueuses du Maroc de pouvoir contribuer à la création de solutions technologiques de pointe. Nous espérons que ce centre puisse représenter une première étape qui aidera à placer le Maroc au cœur des activités d’Oracle au niveau de toute la région ».

De son côté, Hassan Chafi, vice-président de la recherche et du développement avancé, Oracle Labs, a souligné que « la mission des Oracle Labs est d’aider à identifier, explorer et transférer les nouvelles technologies qui ont le potentiel d’aider à résoudre les plus grands défis auxquels sont confrontés les entreprises et les gouvernements à travers le monde ». Et d’ajouter que : « la plupart des ingénieurs au Maroc possèdent, en plus de leurs compétences technologiques exceptionnelles, la capacité de parler trois langues différentes et se caractérisent par leur grande ouverture et par leur créativité. Cela fait d’eux les personnes idoines pour le développement de nouvelles technologies qui joueront un rôle significatif dans une société mondialisée qui évolue à vitesse grand V. »

A noter que cette nouvelle structure d’Oracle fera partie du réseau mondial R&D d’Oracle qui compte déjà pas moins de 11 sites différents à travers le monde. Les chercheurs qui travaillent au sein de ces centres se fondent sur des approches et des méthodologies inédites basées sur le cloud afin de concevoir des solutions « impactantes ». Leurs travaux reposent sur la recherche, sur le conseil et sur l’incubation de nouveaux produits. La plupart de ces projets impliquent des collaborations avec plus de 50 universités dans le monde.

Le nouveau centre d’Oracle au Maroc travaillera sur un large éventail de projets de R&D entièrement axés sur des technologies telles que le Machine Learning, la solution PGX Parallel Graph Accelerator ou encore la solution MySQL Heatwave ML d’Oracle.